Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

Journée nationale de la laïcité sur fond d’apaisement et de propositions

Publié le 09/12/2014 • Par avec l'AFP Brigitte Menguy • dans : Actu juridique, France

A l'occasion de la journée nationale de la laïcité, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, ont appelé à ne "pas créer de clivages" sur la question de la laïcité, perçue comme une "valeur d'apaisement" et non "de fracture" au sein de la société. De son côté, Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France, a présenté 25 propositions pour la laïcité. Retour sur une journée anniversaire.

La loi de 1905 sur la laïcité fête aujourd’hui son 109ème anniversaire. Comme chaque 9 décembre, la journée de la laïcité est surtout l’occasion de répéter au sein des écoles ce qu’est le principe de laïcité.

« La laïcité n’est pas un principe d’antagonisation de la République », a déclaré M. Cazeneuve lors d’un déplacement dans une école primaire de Pantin (Seine-Saint-Denis), à l’occasion de la journée nationale de la laïcité.

« Je souhaite qu’on ne prenne pas ces questions en otage pour créer des tensions, des clivages, des fractures, dans une société qui a besoin de s’apaiser », a ajouté le ministre, pour qui la laïcité doit « faire reculer les petites haines qui rongent la République ».

Insistant sur la place de l’école dans l’apprentissage du « vivre ensemble », Najat Vallaud-Belkacem a de son côté défendu une vision inclusive de la laïcité, présentée comme « une valeur positive à promouvoir ».

Affichées dans tous les établissements publics, des chartes de la laïcité à l’école rappellent notamment aux élèves que « chacun est libre de croire ou de ne pas croire ».

« L’idée, ça n’est pas que ça reste apposé sur un mur dans un coin. C’est que les enfants et les équipes enseignantes s’en saisissent, travaillent, réfléchissent à ce que ça veut dire », a insisté la ministre.

 

Charte accessible

Il faut d’ailleurs noter que cette charte de la laïcité est aujourd’hui accessible aux personnes en situation de handicap et, au-delà, à tous. En effet, en ce jour national de la laïcité, l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) a créé une affiche répondant à différentes caractéristiques afin que tout le monde, qu’il soit en situation de handicap ou non, puisse comprendre les enjeux de ce qui constitue les fondations du vivre- ensemble. Ainsi, son texte facile à lire et à comprendre comprend une création graphique adaptée, une transcription braille, un export en PDF numérique accessible ainsi qu’une vocalisation.

 

25 propositions

Parallèlement à ces événements, Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France, a présenté 25 propositions pour « une République laïque au XXième siècle ». Celui pour qui « la laïcité est la condition de l’émancipation des individus », définit son manifeste non pas être « une laïcité de combat mais un combat pour la laïcité », veut généraliser l’application du principe de laïcité et développer sa pédagogie notamment en renforçant la journée du 9 décembre (proposition 1).

Selon Daniel Keller, « il faut appliquer le principe de laïcité à l’université (proposition 16) et aux parents accompagnateurs de sorties scolaires à qui doit être appliquée l’obligation de neutralité religieuse, politique et philosophique requise par le fonctionnement du service de l’éducation (proposition 13). La laïcité doit s’appliquer également dans tous les secteurs, que ce soit le sport (proposition 22) ou l’entreprise (proposition 24) ».

Enfin, pour le Grand Maître, cette généralisation doit également être territoriale. En effet, Daniel Keller regrette que « la laïcité soit inachevée en raison de notre histoire ». Selon la proposition 7 présentée, « il faut réunifier le territoire de la France et faire appliquer la loi de 1905 en Alsace-Moselle et dans les territoires ultramarins où elle ne s’applique pas ».

Domaines juridiques

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Journée nationale de la laïcité sur fond d’apaisement et de propositions

Votre e-mail ne sera pas publié

François

10/12/2014 09h59

La laïcité comme condition de l’émancipation des individus ?
Dans l’Ouest de la France où j’habite, on a vu les résultats de ceux qui voulaient émanciper malgré elles les populations pendant la Révolution.
Carrier a écrit
« Nous ferons de la France un cimetière, plutôt que de ne pas la régénérer à notre façon ». Cette phrase a été en partie mise en oeuvre par certains généraux comme Westermann qui commande les armées à Savenay, en Bretagne, en 1793 et écrit :
« Il n’y a plus de Vendée; elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants Je viens de l’enterrer dans les marais de Savenay. J’ai écrasé les enfants sous les pieds de mes chevaux, massacré les femmes, qui n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé… Les routes sont semées de cadavres ; il y en a tant qu’en plusieurs points, ils font des pyramides ».
Cette vision combattante de la laïcité mérite aussi d’être présentée pour éviter de retomber dans les mêmes errements. On ne doit pas faire violence ou pression sur les individus pour les « libérer » de leurs croyances.
Surtout quand il s’agit de les remplacer par une nouvelle religion, la laïcité maçonnique, comme le suggérait Monsieur Peillon dans un entretien visible sur You Tube.

Olivier

10/12/2014 02h19

Bientôt les fêtes religieuses catholiques seront retirées, Noel par la même occasion! Comme l’a dit le 1er ministre à maintes reprises dans l’hémicycle: nous sommes dans un pays laïque depuis 1905 lors de la séparation de l’église et de l’Etat, il n’y a pas a avoir de débat sur la loi sur le voile, etc……..( je suis sa logique)
Se rend-il compte que notre histoire, sans parler des fondements de notre société, est basée et plus ou moins fondée sur le catholicisme, croyant ou non pratiquant ou non depuis environ 2000 ans!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement