Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration et services publics

Etat civil – Adoption plénière

Publié le 07/10/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les extraits d’actes de naissance ne comportent pas la mention de l’adoption.

Le jugement prononçant l’adoption plénière de l’enfant, qui est rendu publiquement, est, à la diligence du procureur de la République, dès qu’il est définitif, transcrit sur les registres de l’état civil par l’officier de l’état civil du lieu de naissance de l’enfant. Cette transcription, qui est inscrite dans le registre à la date où elle est effectuée et non à la date de naissance de l’adopté, tient lieu d’acte de naissance de l’enfant, conformément aux dispositions de l’article 354 du code civil. La copie intégrale de cet acte de naissance fait effectivement apparaître qu’il a été dressé sur instructions du parquet. En effet, tout acte de naissance dressé plus de trois jours après la naissance résulte de la transcription d’un jugement, dans la mesure où le délai légal de déclaration à l’état civil est expiré.

En revanche, les extraits de l’acte de naissance qui peuvent être ultérieurement délivrés ne comportent aucune référence à l’adoption. C’est pourquoi, dans la plupart des démarches administratives, un extrait de l’acte de naissance comportant la filiation est suffisant, afin de préserver la vie privée des adoptés et de leurs parents. Ainsi, les textes réglementaires relatifs à la délivrance des passeports ont été modifiés par un arrêté du 26 mai 2008, et la production de la copie intégrale d’acte de naissance a été remplacée par celle d’un extrait avec filiation de cet acte. Enfin, dans l’objectif de simplifier les démarches des usagers et de renforcer la sécurité juridique, un projet de décret est en cours d’élaboration, qui vise à remplacer, dans les démarches administratives, la production des actes de l’état civil par une procédure de vérification des informations relatives à l’état civil du demandeur.

Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Etat civil – Adoption plénière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement