Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Santé

Les cas de gale se multiplient chez les fonctionnaires territoriaux

Publié le 01/12/2014 • Par Isabelle Verbaere • dans : A la Une RH, Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

carte_cardiogramme_sante
Andrei - Fotolia.com
La gale est en recrudescence partout en France. Assistants sociaux, Atsem, éducateurs spécialisés, personnel d’entretien des locaux : de nombreux agents territoriaux y sont exposés et la contractent. C’est le constat dressé par les médecins du travail. Bien que cette maladie soit bénigne, elle suscite nombre de fantasmes. Mise au point.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une épidémie dans les écoles du canton de Montereau (Seine-et-Marne) en juin, 20 cas identifiés dans une maison de retraite de Frontignan (Hérault) cet été, désinfection préventive des locaux de la police municipale de Dunkerque en février : pas de doute la gale est de retour et même, par endroits, bien installée.

Karine Amari, déléguée Force ouvrière dans les écoles de Marseille, peut en témoigner. « Je pense notamment à un groupe scolaire, où chaque année des cas sont enregistrés et ceci depuis 2012, confie-t-elle. L’an passé, un agent technique des cantines y a été contaminé et a dû être arrêté pendant dix jours. »

La gale est une infection bénigne mais très contagieuse, liée à la colonisation de la peau par un acarien parasite. Elle se transmet par les contacts physiques mais aussi indirectement par l’intermédiaire du linge et de la literie contaminées. L’incubation dure une à six semaines. L’infection se manifeste par des démangeaisons surtout nocturnes et l’apparition de plaques ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les cas de gale se multiplient chez les fonctionnaires territoriaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement