Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Transports

Comment les transports urbains marseillais sont-ils devenus plus sûrs ?

Publié le 26/12/2014 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu experts prévention sécurité, Retour sur expérience prévention-sécurité

Intimidations, vols, agressions : ces actes contre les clients ont baissé de 40 % entre 2009 et 2013. Les mesures opérationnelles coordonnées, prises dans le cadre du Contrat Local de Sécurité Transports (CLS-T) signé notamment par la ville, la police nationale et la Régie des transports de Marseille (RTM) ont porté leurs fruits.

Les Marseillais sont-ils terrorisés à l’idée d’emprunter les transports urbains? L’enquête annuelle menée en octobre 2013 auprès de 5000 usagers, tendrait à prouver le contraire. 76 % des usagers sont satisfaits du bus, 91 % du métro et 96 % du tramway. Ils apprécient en autre la sécurité. Ce qui n’est pas surprenant : elles s’est beaucoup améliorée ces quatre dernières années.

«Intimidation, vols, agressions : les faits générateurs d’insécurité concernant les clients ont baissé de 44 % entre 2OO9 et 2013, se félicite Etienne Sesmat directeur de la sûreté de la Régie des transports de Marseille (RTM). Les actes de violences contre les agents ont aussi diminué de manière spectaculaire : de 43 % sur la même période. D’ailleurs, le nombre de droit de retrait, sont passés de 11 en moyenne par an entre 2000 et 2010, à trois aujourd’hui. »

Electrochoc – L’incendie d’un bus de la RTM en octobre 2006, au cours duquel Mama Galledou, 26 ans, fut très grièvement brûlée, fit l’effet ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

  • Avantages

Le partenariat étroit entre laRTM, les polices municipales et nationale permet de coordonner les interventions de prévention et de répressiondes actes de délinquance contres les usagers et les agents.

  • Inconvénients

La RTM, considérés comme un « opérateur d’importance vitale » est tenue de mettre en oeuvre des mesures pour prévenir les actes terroristes. Mais les actions de sécurisation du réseau n’ont pas permis de supprimer complètement les intrusions.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment les transports urbains marseillais sont-ils devenus plus sûrs ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement