Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Optimiser la dépense publique

Seyssins remet à plat sa politique d’aide aux associations

Publié le 27/11/2014 • Par Claire Chevrier • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

La ville de Seyssins, dans l'agglomération de Grenoble (Isère)
La ville de Seyssins, dans l'agglomération de Grenoble (Isère) Ville de Seyssins
Tout compris, c'est presque 30 % du budget de la ville qui sert à accompagner les associations. Face à ce constat, les élus ont établi, lors du dernier mandat, des critères d'attribution de ces subventions. Pour cette nouvelle mandature, les associations devront probablement participer aux coûts de fonctionnement et chercher de nouvelles recettes.

« La ville consacre 2,5 à 2,7 millions d’euros par an pour accompagner les pratiques associatives : 800 000 euros de subventions financières et le reste en mise à disposition de salles, de stades, de personnel… Notre budget étant de 8 millions d’euros, nous n’avons pas à rougir ! », souligne Michel Vergnolle, adjoint (divers gauche) en charge de l’évaluation des politiques publiques de la ville de Seyssins (Isère, 6 900 hab.).

Même si le sujet est sensible, l’élu a voulu vérifier que ces fonds étaient bien dépensés. Il a regardé l’activité de chaque association et mis en regard la subvention versée. Il a pu constater de très grosses inégalités, souvent fruit de l’histoire. De plus, si les différentes associations totalisent 5 000 adhérents, il a découvert qu’environ un millier de personnes adultes, adhérentes de plusieurs associations, concentraient à elles seules 1,5 million d’euros d’aides.
Pour mettre en place des ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Seyssins remet à plat sa politique d’aide aux associations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement