Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Quartiers prioritaires

La « participation des habitants », révélateur des paradoxes de la politique de la ville

Publié le 26/11/2014 • Par Hugo Soutra • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

colloque
Profession banlieue
Plus de 300 professionnels de la politique de la ville se sont réunis à Saint-Denis (93), mardi 25 novembre, à l’appel de quatre centres de ressources de la région parisienne dont Profession Banlieue. Universitaires, militants associatifs et consultants se sont succédé pour réfléchir avec eux sur la « participation des habitants », les aider à identifier les difficultés auxquelles ils seront confrontés mais aussi les opportunités dont ils disposent pour enfin concrétiser ce mantra de la politique de la ville, de nouveau réaffirmée par la loi de février 2014.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« A sa création, la politique de la ville s’était fixée pour objectif de démocratiser les institutions urbaines. Trente ans plus tard, nous voici réunis pour réfléchir sur la démocratisation… de la politique de la ville » déplore, non sans ironie, Thomas Kirszbaum.

Invité avec d’autres universitaires à la journée régionale co-organisée mardi 25 novembre par les centres de ressource en Politique de la ville de l’Essonne, du Val-d’Oise, de Paris et de Seine-Saint-Denis, ce sociologue plutôt circonspect sur la réforme en cours de mise en oeuvre ne s’est pas départi de sa liberté de parole habituelle.

Entre les discours et les actes… – En mettant en débat la « participation des habitants » – injonction historique de la politique de la ville, redevenue d’actualité avec la loi Lamy du 21 février 2014 –, les quatre structures de réflexion sur la politique de la ville en région parisienne ont provoqué des tiraillements douloureux chez les 300 et quelques professionnels ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La « participation des habitants », révélateur des paradoxes de la politique de la ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement