Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires 2014

Congrès des maires – Le dernier discours de Jacques Pélissard, l’intronisation de François Baroin

Publié le 25/11/2014 • Par Romain Mazon Xavier Brivet • dans : A la une, Dossiers d'actualité, France

pelissard-baroin-une
A.W.
Le député-maire de Lons-le-Saulnier a eu droit, le 25 novembre, à une standing ovation du Congrès des maires de France à l’issue de son dernier discours en tant que président de l’AMF. François Baroin, son successeur annoncé, a brossé son programme à la tête de l’AMF. Récit en tweets.

Séquence émotion au 97è congrès des maires de France, le 27 novembre, à Paris Porte de Versailles. Au bord des larmes, André Laignel, premier vice-président (PS) de l’AMF, a rendu hommage à Jacques Pélissard (UMP).
« Nous avons eu des affrontements d’idées, jamais d’hommes. Des désaccords, des tensions mais toujours le souci commun d’avancer au service des maires », a lancé le maire d’Issoudun (36) à l’adresse du député-maire de Lons-le-Saulnier (39).

« Le tandem entre François Baroin et André Laignel sera une grande voix républicaine au service des maires, une voix essentielle dans cette période cruciale pour les collectivités », lui a répondu Jacques Pélissard, en faisant référence à la liste d’union menée par le sénateur-maire (UMP) de Troyes, qui devrait être formellement élue mercredi 26 novembre.

« L’AMF devra toujours trouver la voie de la raison et de la sagesse dans les grands débats sur la décentralisation, aux antipodes des querelles partisanes. Elle devra privilégier l’unité dont j’ai été le gardien vigilant », a affirmé Jacques Pélissard. Avant d’émettre un dernier souhait : « que la maturité politique de l’AMF se décline au niveau national s’agissant de la gestion de notre pays ».

Discours sobre du « candidat » François Baroin

Atténuer la baisse des dotations de l’Etat, desserrer le seuil de 20 000 habitants prévu par le gouvernement pour structurer les EPCI et restaurer l’image des élus locaux : tels sont les objectifs prioritaires énoncés, le 25 novembre, par le sénateur-maire de Troyes (10), candidat à la présidence de l’AMF qui devrait lui être acquise, mercredi 26 novembre.

« L’effort financier demandé aux collectivités n’est pas atteignable et je m’engage à mener rapidement une démarche auprès du gouvernement pour réexaminer la baisse des dotations de l’Etat », a indiqué François Baroin, le 25 novembre, lors de son discours de candidature à la présidence de l’AMF.

« Ces dotations ne sont pas un cadeau fait aux collectivités mais la dévolution de moyens qui permettent aux collectivités d’exercer des compétences que l’Etat leur a transférées », a rappelé l’ancien ministre du Budget qui avait lui-même « stabilisé » les concours financier de l’Etat aux collectivités, à partir de 2010.

Dans son intervention toute en sobriété, sans notes, le sénateur-maire de Troyes s’est aussi engagé à demander l’assouplissement du seuil de 20 000 habitants prévue par la réforme territoriale pour le regroupement des intercommunalités. « Dans l’Aube, un seul EPCI atteindrait ce seuil : la communauté d’agglomération de Troyes ! », a souligné François Baroin, en souhaitant que l’on « préserve une coopération intercommunale librement décidée par les élus ».

Le « candidat » Baroin s’est enfin engagé à restaurer l’image des élus locaux. « Rendre les élus responsables des déficits et de la gabegie, c’est flatter les bas instincts, c’est injuste et stigmatisant. Je combattrais ces discours qui ne font qu’affaiblir les communes ».

La polémique de l’été sur la candidature de François Baroin est oubliée, ou presque.

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2014 : quand les communes se rebiffent

Sommaire du dossier

  1. Un 97è congrès des maires entre inquiétude et agacement
  2. Ce qu’il faut retenir du Congrès des maires en vidéos
  3. Manuel Valls lâche peu de lest devant le Congrès des maires
  4. Retour sur les principales annonces du 97ème Congrès des maires
  5. Congrès des maires – François Baroin, premier maire de France
  6. Congrès des maires – retour sur les années Pélissard à la tête de l’AMF
  7. Congrès des maires – Le dernier discours de Jacques Pélissard, l’intronisation de François Baroin
  8. Congrès des maires : François Baroin élu Président de l’AMF
  9. Baisse des dotations : Manuel Valls persiste et signe
  10. Les élus ne veulent pas être une variable d’ajustement financière
  11. Congrès des maires : les élus pointent « l’impasse budgétaire »
  12. Congrès des maires : Nicolas Hulot fait des élus locaux le moteur de la mobilisation citoyenne
  13. Quel sera l’impact de la baisse des dotations ? 12 maires répondent
  14. Congrès des maires – Pour l’interco, l’AMF s’oppose à tout nouveau seuil, les maires sont plus partagés
  15. Congrès des maires – La réduction des effectifs, une priorité pour les élus locaux
  16. Congrès des maires – L’aide pour financer la réforme des rythmes scolaires est indispensable
  17. Prévention de la délinquance : le Congrès des maires vante les vertus du partenariat
  18. Au Congrès des maires, Laurence Rossignol annonce la généralisation des schémas territoriaux des services aux familles
  19. Faut-il en finir avec les 36 000 communes ?
  20. Baromètre du service public municipal : une fracture générationnelle se dessine
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Congrès des maires – Le dernier discours de Jacques Pélissard, l’intronisation de François Baroin

Votre e-mail ne sera pas publié

Logaro

26/11/2014 09h32

Dans son livre:  » maires à la dérive ou dérives des Maires » André Girod explique les problèmes des maires des communes rurales. 6 ans en mairie lui ont montré les rouages infernaux de l’emploi du temps d’un maire. Il préconise l’élimination de plus de 10 000 communes au profit des communautés de communes.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement