Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Billet] Santé

Il faut sauver le soldat ARS ! – Olivier Mariotte, président de Nile

Publié le 24/06/2016 • Par laredaction • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Alors que la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HSPT) avait fait crier à l’étatisation du système de santé, la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé fait également parler d’elle pour les mêmes défauts. Mais pas pour les mêmes raisons.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

D’aucuns reprochaient, en 2009, la brutalité du mécanisme de déconcentration du pouvoir jacobin.

En créant les agences régionales de santé (ARS), les satrapes de l’administration centrale allaient être à l’œuvre au plus près des administrés qui n’avaient plus qu’à bien se tenir. On voyait déjà les tentacules glacées d’un pouvoir aveugle s’immiscer en toutes circonstances dans chaque petit rouage et chaque décision.

C’est d’une autre façon que l’on étatise aujourd’hui à tout va : en créant le concept de « virage ambulatoire », les armes lourdes des groupements hospitaliers de territoire (GHT) sont dégainées sans autre contrôle que le pouvoir central. La charge à la hussarde d’un lobby ...

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Contact : olivier.mariotte@nile-consulting.eu (Nile : le lien entre les acteurs de santé)

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Il faut sauver le soldat ARS ! – Olivier Mariotte, président de Nile

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement