Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Crise du logement

Logement : la baisse des aides à la pierre déguisée en territorialisation

Publié le 03/02/2010 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu expert santé social, France

Le secrétaire d’état au logement, Benoist Apparu, l’a reconnu lors de la présentation de sa politique du logement social, le 3 février : « J’assume totalement le fait qu’il y ait une baisse des aides à la pierre. Aujourd’hui le problème n’est pas tant le niveau de production de logements, que sa répartition ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que les objectifs du plan de cohésion sociale ont été quasiment atteints, avec 485 000 logements financés fin 2009, pour 500 000 prévus, le secrétaire d’état, qui doit faire face à une baisse de son budget, a annoncé la territorialisation des aides à la pierre, soit le maintien du niveau d’aides en zones tendues, et sa baisse en zones non tendues.
Il s’agit de mieux localiser la production : en 2009 on a financé 75% du logement social en zones moyennement tendues , a-t-il souligné. Il s’est donc fixé comme objectif de passer, en 2010, à 31% de construction de logements sociaux en zones tendues, selon la définition du dispositif de défiscalisation Scellier, et 35% en 2011. On veut diminuer l’effort sur les zones qui en ont le moins besoin, pas le supprimer, a-t-il ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Logement : la baisse des aides à la pierre déguisée en territorialisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement