Rémunérations

Grève des éboueurs au Havre : un accord de sortie de crise a été trouvé

Par • Club : Club Techni.Cités, Club RH

La direction générale de l’agglomération a lâché du lest sur plusieurs points, mardi 18 novembre 2014, en échange de la fin du fini parti. Un retour à la normale est prévu pour la fin de la semaine.

En grève depuis cinq jours, les éboueurs de l’agglomération du Havre ont repris le travail mardi 18 novembre 2014. Un accord de fin de conflit a été signé entre la direction générale de la communauté de l’agglomération havraise (Codah) et le syndicat FO.
Ce protocole n’est pas d’application immédiate. Il devra d’abord être examiné en comité technique paritaire – où FO ne siège pas – puis faire l’objet d’une délibération en conseil communautaire.

50 euros net – La collectivité a donné suite à plusieurs revendications des agents. Notamment l’augmentation du régime indemnitaire. Les 80 salariés affectés au ramassage des ordures verront leur rémunération augmenter de 50 euros net. « Nous avons négocié afin que cette augmentation s’applique aussi aux personnels des collectes sélectives », complète Olivier Maniable, secrétaire départemental adjoint du syndicat FO services publics.
Soit une petite centaine d’agents au total.

Une solution a également été trouvée en ce qui concerne la charge de travail supplémentaire résultante de l’absence de collecte les jours fériés. “Jusqu’ici, les agents devaient travailler plus et plus vite pour rattraper”, justifie le représentant syndical. Désormais, la collecte pourra s’effectuer également durant les jours fériés sur la base du volontariat, et sera payée en heures supplémentaires.

Fin du fini parti – En contrepartie, la direction générale a obtenu la fin de la règle du “fini parti”. “C’est le point essentiel de l’accord”, estime Jean-Louis Mignard, directeur général adjoint de la Codah.

Les négociations, en revanche, n’ont pas permis d’aboutir sur le litige concernant le paiement en heures de nuit des périodes de travail effectuées entre 5 et 6 h le matin.
Sur ce sujet, le syndicat FO annonce son intention de porter l’affaire en justice.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP