Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Investissements

Investissements : la programmation pluriannuelle fait son chemin

Publié le 19/11/2014 • Par Fabienne Proux • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

investissement dans l'immobilier
Image_of_Money
Face au contexte financier contraint, le plan pluriannuel d’investissements, outil de prospective financière, permet de mettre en cohérence les investissements et les capacités financières de la collectivité. Un exercice de bonne gestion et un acte de transparence.

S’il était jusqu’à présent possible de s’en passer, le plan (ou programmation) pluriannuel d’investissement (PPI) devient d’autant plus indispensable que le contexte financier et réglementaire est incertain. La baisse des concours financiers de l’Etat devant inévitablement se traduire par une réduction des capacités d’investissement des collectivités locales, se doter d’un outil pluriannuel de prospective financière présente de nombreux intérêts.

Disposer d’une vision globale – « Les souhaits d’investissement dépassent toujours ce que la capacité financière de la collectivité peut absorber », convient François Ruffier, directeur général adjoint chargé des finances de la ville du Havre (Seine-Maritime, 175 000 hab.). « Le PPI est essentiel en début de mandat pour que la ville puisse investir sans mettre en péril ses finances. »

Plus question d’additionner des services et des équipements, il faut désormais les sélectionner en fonction des capacités financières de la ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

41 % des présidents d'EPCI envisagent de remettre en cause leurs nouveaux projets d'investissement et 39 % de les décaler dans le temps, selon une enquête de l'ADCF réalisée en septembre 2014.

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Investissements : la programmation pluriannuelle fait son chemin

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement