Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financement

Le billet de trésorerie est aussi attractif que peu utilisé

Publié le 18/11/2014 • Par Claire Chevrier • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Infographies finances

Capture
La Gazette
Avec des taux inférieurs à 0,2% pour des émissions sur un mois et à 0,57% sur un an, le billet de trésorerie est beaucoup moins coûteux que les lignes de trésorerie des banques. Cependant, seules 20 collectivités y avaient recours en septembre 2014.

0,01 %. C’est le taux qu’à obtenu, à la rentrée 2014, le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais lors d’une émission de billets de trésorerie de 170 millions d’euros pour 26 jours. « Cela ne nous a coûté que 1 322 euros », se réjouissait Rudy Elgeest, vice-président chargé des finances lors de la séance plénière de début octobre.

En effet, les investisseurs ont actuellement des fonds à placer et apprécient les collectivités. D’autant plus que le marché des billets de trésorerie français est relativement liquide, et qu’ils peuvent les céder à un tiers.

« Le billet de trésorerie constitue un outil beaucoup moins onéreux que les lignes de trésorerie. Sur les billets, les taux fixes nets sont compris entre zéro et 0,54 % selon la durée, contre Eonia + 150 pour les lignes de crédit. C’est aussi un moyen d’accéder à des liquidités autres que les liquidités bancaires », explique Matthieu Collette, responsable des études économiques et financières ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le billet de trésorerie est aussi attractif que peu utilisé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement