Mobilité

Les élus veulent une généralisation rapide de la réforme du stationnement

| Mis à jour le 18/11/2014
Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

A l'occasion d'une rencontre organisée le 12 novembre 2014 par le Club prévention sécurité, le vice-président du GART, Charles-Eric Lemaignen, et le sénateur Jean-Jacques Filleul, artisan de la réforme, ont rappelé la nécessité d’une mise en œuvre complète de la décentralisation du stationnement avant 2017. Une date qui avait récemment été évoquée par le préfet Jean-Michel Bérard, en charge du pilotage de la réforme, pour permettre l’expérimentation du dispositif en 2016.

cet article fait partie du dossier

Décentralisation du stationnement : comment s’y préparer

La mise en œuvre généralisée de la réforme du stationnement aura-t-elle lieu au 1er janvier 2016, comme le prévoit la loi Maptam du 27 janvier 2014 ? Ou au contraire, celle-ci interviendra-t-elle plus tard, en 2017, après une expérimentation d’un an, comme l’a proposé récemment, dans un entretien à la Gazette, le préfet Jean-Michel Bérard, chargé de la mission interministérielle sur la décentralisation du stationnement ?

Ces questions étaient posées lors d’une rencontre d’actualité intitulée « Décentralisation du stationnement : comment s’y préparer ? », organisée le 12 novembre à Paris par le Club prévention sécurité, en partenariat avec le Gart. Le débat, qui a réuni une centaine de participants, a été en ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Compte-rendu
Commentaires

1  |  réagir

14/11/2014 10h21 - Jean-Jacques

Pour ma part, en tant que cycliste au quotidien (env. 6 000 km/an), principalement en trajet interbanlieue en région parisienne pour me rendre à mon travail, j’attends que le stationnement sur aménagements cyclables passe du statut de « gênant » à celui de « très gênant » avec le montant de contravention correspondant (comme l’est, je crois, le stationnement sur place handicapé sans le macaron européen de stationnement)

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP