Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Europe
  • «Le contournement de Paris est un dossier d’ampleur européenne » – Interview de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France

Transports

«Le contournement de Paris est un dossier d’ampleur européenne » – Interview de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France

Publié le 12/10/2009 • Par Euractiv.fr • dans : Europe

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le président (PS) de la région Ile-de-France tente d’obtenir le soutien financier de l’Union européenne pour un projet concernant le fret.

Quelle est la raison de votre présence à Bruxelles pour la région Île-de-France?
Nous avons changé de locaux, changé de dimension à Bruxelles. C’est une structure d’intervention auprès de la Commission, c’est aussi une structure de popularisation des actions de la communauté européenne en Ile-de-France.
Nous sommes la première région d’Europe, nous ne pouvons donc pas être absents ici au contraire. On a développé un peu les objectifs, surtout amélioré les locaux. L’équipe de Françoise Chotard (la représentante de la région Ile-de-France à Bruxelles, NDLR) me paraît assez performante, nous sommes informés en temps réel sur les modifications de la politique communautaire. Nous sommes amenés à informer nos concitoyens sur les conséquences que cela peut avoir. Et puis il y a beaucoup de dossiers qui profitent de l’appui de cette structure auprès de la Commission.

Vous êtes venu également défendre un dossier en particulier auprès de la Commission qui est ce projet de «maillon ouest» pour le fret. Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus ?
Nous avons une politique de fret dont nous ne sommes actuellement pas responsables dans le cadre de nos compétences régionales. Or en Ile-de-France, nous voulons être responsables non seulement du transport de voyageurs mais aussi du fret.
Le maillon fret c’est un système d’évitement du centre de la capitale avec une possibilité très forte de ferroutage. C’est évidemment un dossier de développement durable, c’est également un dossier qui devrait faciliter la vie des entreprises et de tous les transporteurs.
C’est un dossier qui est quand même plus moderne par rapport à la noria des camions. Nous avons investi sur le canal Seine-Nord pour nous débarrasser de deux millions de camions. Quand on réfléchi au tonnage qui est transporté, il est évident que ce maillon fret à une importance équivalente, voire supérieure.

Quelle est la dimension européenne de ce projet ? Vous rencontrez cet après-midi le commissaire aux Transports, Antonio Tajani, Qu’allez-vous lui dire?
Avec mes collègues des différentes régions, nous pensons que c’est un dossier qui mérite une impulsion non seulement régionale ou interrégionale, nationale sans doute, mais surtout européenne.
Le contournement de Paris est évidemment un dossier d’ampleur européenne parce que nous sommes un peu le centre des échanges dans ce secteur. Je pense que nous serons convaincants et j’espère que le commissaire Tajani, s’il est renouvelé, et j’ai compris qu’il risquait de l’être, pourra nous accompagner.

Concrètement, qu’est-ce que vous allez demander ? Des financements ? Un appui politique ? Il y a déjà une trentaine de projets de transport paneuropéens qui sont déclarés prioritaires…
Le fait de déclarer ce projet comme d’intérêt européen est de nature à déclencher l’aide de l’Etat et à magnifier la contribution des collectivités locales. Nous nous attendons également à un financement, comme celui que la Communauté a mis en place pour le canal Seine-Nord où elle nous apporte une somme importante.

Quel montant espérez-vous obtenir, en pourcentage, pour financer ce projet ?
Pour le canal Seine-Nord, la communauté s’est engagée entre 10 et 15%. Ce serait bien qu’elle puisse montrer le chemin de la même manière, ce qui ne représenterait probablement pas loin d’un milliard d’euros, 800 millions d’euros. Le reste serait apporté par l’état, les collectivités locales, voire un partenariat public-privé si nous arrivons à le mettre sur pied.

Pour un montant total évalué à combien ?
Aujourd’hui, le dossier n’est pas suffisamment abouti sur le plan financier pour que je vous donne des chiffres. Il vaut mieux raisonner en termes de pourcentages. L’Union européenne pourrait financer 10 à 15% du projet. L’Etat et les collectivités prendraient en charge la somme restante à hauteur de 50% chacun.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Protection sociale complémentaire : que change l’ordonnance pour les agents et les collectivités ?

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«Le contournement de Paris est un dossier d’ampleur européenne » – Interview de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement