Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Contribution au redressement des finances publiques

Prospective financière = équation insoluble ?

Publié le 24/11/2014 • Par Auteur associé • dans : Fiches Finances • Source : Territorial.fr

La nouvelle donne financière des collectivités locales rebat complètement les cartes de la gestion locale et obère très sérieusement les perspectives de développement. Le traditionnel exercice de prospective financière de début de mandat révèle bien des écueils et réclame des décisions difficiles. Indéniablement un nouveau paradigme de la gouvernance et du management locaux s’impose pour faire face à la rigueur des années à venir.

Une prospective financière vise sur la base du dernier compte administratif connu, à simuler ce que seraient les futurs exercices financiers en intégrant les hypothèses connues et/ou les plus vraisemblables.

Recettes courantes en baisse

Le principal input est la réduction envisagée de la DGF qui va se révéler particulièrement douloureuse : d’abord car c’est une rupture majeure qui devrait entrainer pour les trois prochaines années des recettes de fonctionnement en baisse, phénomène historique ! Ensuite car le contexte socio-économique ne permet pas de compenser cette perte de recettes par le relèvement d’autres recettes, en particulier fiscales.

Aujourd’hui de 26,8 milliards d’euros, l’épargne brute consolidée des collectivités locales devrait s’inscrire autour de 25,5 milliards fin 2014 pour possiblement chuter à 14,6 milliards fin 2017…. C’est tout simplement quasiment la moitié de l’épargne brute du secteur public local qui va disparaitre entre 2011 et 2017.

Quel antidote ...
Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Prospective financière = équation insoluble ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement