Réforme territoriale

Alain Rousset contre le transfert des routes et des collèges aux régions

Lors du congrès de l’Assemblée des départements de France, ce vendredi 7 novembre à Pau, le président de l’Association des régions de France Alain Rousset s’est, à titre personnel, opposé à l’octroi, à son échelon, de compétences aujourd’hui assurées par les conseils généraux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Je ne suis pas favorable, en tant que président de la région Aquitaine, au transfert des collèges et des routes. Les collèges ont un lien avec les communes et la proximité. Est-ce le rôle de la région d’aller déneiger les routes de Corrèze ? Je ne le crois pas », a déclaré le président de l’Association des régions de France, Alain Rousset (PS), lors du congrès de l’Assemblée des départements de France (ADF), ce vendredi 7 novembre à Pau.

Une prise de position qui a aussitôt créé l’évènement. André Viola (PS), président du groupe majoritaire de gauche à l’ADF, a saisi la balle au bond. « On aurait tout intérêt, a-t-il souhaité, à aller porter ensemble cette conviction à Matignon avant le débat parlementaire ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

08/11/2014 09h46 - logatetu

c ‘ est sûr qu ‘ il ne peut pas se payer des missions folkloriques en Chine , et un vrai schéma directeur des RD , d ‘ une grande REGION , mieux vaut réaliser de belles RD , ravitaillées par les corbeaux et des déviations de 2 fois 2 voies ,
de 5 kms , avec 4 échangeurs dénivelés , pour un village de 500 habitants , à cause
d ‘ un seul virage dangereux ! ça fait un beau créneau de dépassement mais un peu cher , alors qu ‘une 3 voies , bien gérée , comme en SUISSE , aurait suffi pour 4400 v/j !
sans faire du centralisme décidé depuis l ‘ arche de la défense , les GRANDES REGIONS , éviteront ces gaspillages , avec des cartes routières compréhensibles !
En l ‘ an , 2000 , lors de l ‘ ultime transfert des RN ordinaires , le département de la MOSELLE , a hérité de routes nationales , en mauvais état , avec des crédits
d ‘ entretien , inférieurs , à ceux qu ‘ il consacrait à ses RD , on appelle ça les transferts de charges ! en fait , c ‘est du vol ! que de hiatus , entre RD , à 2 fois 2 voies , avec moins de 10 000 v/j , et les ex – RN , à 2 fois 1 voie , avec plus de
10 000 v/j , avec des marquages effacés et les fameux panneaux « trous en formation » , qu ‘ on voit aussi , sur les 2 fois 2 voies , de la honte , gratuites et mal entretenues par l ‘ ETAT !
le péage généralisé , payé par les usagers , est la seule solution , pour homogénéiser toutes les autoroutes !
Le département de la MOSELLE , a mis 20 ans , pour effacer les lubies d’ un X – pont , qui avait inventé les « axes verts » , non reliés entre eux , et correspondant seulement à de grands travaux , même l ‘ IGN , s ‘ était fait piégée en les cartographiant , perturbant le seul réseau vert , des routes reliant les villes de + de 23 000 habitants !
Ce que je viens d ‘ écrire ne servira à rien , car la réforme territoriale est mort – née ,
à cause des 550 000 élus archaiques , incapables d ‘ oublier leurs habitudes sclérosantes et leurs avantages acquis !
il aurait fallu 3 filiales : un ETAT allégé , ne contrôlant plus les COLLECTIVITES TERRITORIALES ( ca , cc , cu , pp ) , , a priori , 8 à 12 REGIONS , fusionnées avec les départements et 2500 COLLECTIVITES TERRITORIALES , fusionnées avec les 36769 communes !
organigramme décidé par le président de la république , puis décliné jusqu ‘ aux communes , mais pas l ‘ inverse !
chaque filiale aurait eu son autonomie , avec des missions et des moyens propres
dans le respect de la politique générale , qui reste à inventer !
les déparetements ruraux ne doivent pas devenir des villages d ‘ ASTERIX , au contraire , ils ont besoin des villes ! j ‘ habite dans un village , de 1200 habitants , qui a encore 2 agriculteurs , et qui avait été une commune fusionnée en 1969 , avec la ville limitrophe de 41 000 habitants : « nous sommes choyés et jalousés par les urbains  » ! mais il y a des économies à faire , comme la suppression d ‘ une ligne de BUS , pour un ou deux passagers , ainsi que du transport scolaire , dans un village où aucun habitant n ‘ est à plus de 600 ml de l ‘ école !
les GRANDES REGIONS , permettront d ‘ atténuer les particularismes locaux !

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP