Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Insertion

L’entrée en formation, talon d’Achille du dispositif des emplois d’avenir

Publié le 06/11/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

Une récente étude de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) indique qu'au bout d'un an, seul-e-s 43% des jeunes dans le dispositif ont suivi une formation. Une faiblesse qui pourrait mettre en difficulté celles et ceux qui ne seraient pas embauché-e-s à la fin de leur contrat.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’étude de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), « Les emplois d’avenir. Des contrats longs en faveur des jeunes en difficultés », vient préciser le profil des jeunes en emploi d’avenir et les caractéristiques de cet emploi. Le dispositif a atteint sa cible : 41 % des jeunes n’ont pas de diplôme, 83 % ne sont pas bacheliers et 36 % résident dans une zone prioritaire (un département d’outre-mer, une zone urbaine sensible ou une zone de revitalisation rurale). L’objectif de stabilité est également respecté avec des contrats longs, précisément 56 % pour une durée de 3 ans, sous forme de CDD et à près de 90 % à temps complet dans le secteur non marchand.

Peu de métiers innovants et porteurs – Mais l’action de formation semble, elle, plus fragile. « au bout d’un an, 43 % des jeunes entrés en emploi d’avenir avant juin 2013 ont réalisé au moins une formation », souligne l’étude. Egalement ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Le rapport

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’entrée en formation, talon d’Achille du dispositif des emplois d’avenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement