Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

PLF 2015

Taxe de séjour, Grand Paris, résidences secondaires : le Parlement alourdit la fiscalité locale

Publié le 06/11/2014 • Par avec l'AFP Pierre Cheminade • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Dosssier des dépenses et des recettes
Fotolia
En 48 heures, le gouvernement a annoncé la création de trois nouvelles taxes au profit de certaines collectivités locales. Des mesures sur la taxe de séjour et, pour l'Île-de-France, sur la taxe sur les parkings, la TFPB et la CFE ont été intégrées au budget 2015. Une autre sur la taxe d'habitation suivra dans le collectif budgétaire. Par ailleurs, comme en 2014, les députés ont fixé à 0,9 % la progression des valeurs locatives en 2015.

Cet article fait partie du dossier

PLF 2015 : une baisse des dotations sans concession ?

Malgré ses promesses de ne plus augmenter les impôts, le gouvernement de Manuel Valls a dévoilé ces derniers jours une série de mesures fiscales touchant les acteurs économiques mais aussi, dans une moindre mesure, les ménages. Les recettes de ces nouvelles taxes sont toutes fléchées vers les collectivités locales.
Il s’agit de la réforme et du relèvement de la taxe de séjour ; de la création d’une taxe additionnelle en Ile-de-France pour financer les travaux du Grand Paris et de la possibilité de majorer, sous condition, la taxe d’habitation des résidences secondaires.

Les deux premières mesures, présentées sous forme d’amendement gouvernemental, ont été votées, mercredi 5 novembre, par les députés de la commission des finances lors de l’examen de la seconde partie du PLF 2015. Elles seront discutées dans l’hémicycle la semaine prochaine.
La troisième sera examinée en décembre lors des débats sur le projet de loi de finances rectificative, qui sera ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Taxe de séjour, Grand Paris, résidences secondaires : le Parlement alourdit la fiscalité locale

Votre e-mail ne sera pas publié

ruiné

07/11/2014 07h22

Ce gouvernement …comme le précédent d’ailleurs ne sait pas faire sans augmenter les impôts ! sans faire des cadeaux aux patrons, sans entamer le pourvoir d’achat des français.
Par contre il sait être très ferme sur le gel du point d’indice depuis juillet 2010.Or depuis cette date et jusqu’en 2017 tout augmente : EDF-GDF, transports, impôts fonciers ,audiovisuel, impôts locaux, prélèvements sociaux, le nombre d’élus à payer etc…. Vite quittons cette France qui ne veut plus des petits fonctionnaires.

Groucho

07/11/2014 11h29

Etant donné que le Président de la République a affirmé avec force et détermination, ce jeudi 6 novembre 2014, qu’il n’y aura pas d’impôt supplémentaire, le Gouv ernement va présenter un projet de loi rectificatif pour annuler les augmentations de ces prélèvements.
Ayaons confiance dans notre Président et attendons la mise en application de ses propos.

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement