Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Pays de la Loire. La pression monte autour du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Publié le 14/10/2009 • Par La Rédaction • dans : Régions

La polémique à propos de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes enfle en Loire-Atlantique. Porté par l’Etat, maître d’ouvrage, le projet est défendu par les principales collectivités, région, département et agglomération de Nantes, toutes socialistes.

Bien qu’associés à leur gestion, les Verts s’opposent depuis longue date à sa réalisation, ils ne sont plus les seuls. En juin s’est créé un collectif d’élus, issus pour la plupart de la gauche, afin de poursuivre le débat. Il fait état aujourd’hui de plus de 400 membres.
Cet été, Joël Batteux, maire socialiste de Saint-Nazaire et vice-président du conseil régional, a fait part à son tour de ses doutes, se demandant si l’urgence ne commandait pas finalement d’attendre. Et il ne se passe pas un jour sans que la presse locale ne se fasse l’écho des prises de position des uns et des autres.

En l’espace de quelques mois, le dossier a, il est vrai, changé de physionomie. Officiellement, le transfert de l’actuel aéroport Nantes Atlantique, implanté au sud de Nantes, reste motivé par sa saturation attendue d’ici 10 à 15 ans au regard de la croissance du trafic aérien durant la dernière décennie.
Mais la crise ébranle cette perspective. D’où de nouveaux arguments : le déménagement s’imposerait aussi en raison des nuisances (bruit et pollution) subies par la population riveraine et pour des motifs de sécurité, bon nombre d’avions survolant la ville à basse altitude.

Etalement urbain
Et depuis quelques jours, Jean-Marc Ayrault affirme que Nantes-Atlantique fermera dès la mise en service de Notre-Dame-des-Landes. Il s’agit là d’une volte-face du député-maire de Nantes : jusqu’à maintenant prédominait le consensus que la piste actuelle était indispensable à l’activité de l’usine voisine Airbus et que toute la zone devait conserver sa vocation économique.
Désormais, ses quelque 300 ha sont jugés indispensables pour freiner l’étalement urbain.

Ce zapping argumentaire donne le ton de la future campagne électorale des régionales d’autant que l’Etat n’a pas inscrit pour l’heure dans son projet de schéma national des infrastructures de transport une liaison ferroviaire rapide entre Nantes et Rennes passant par Notre-Dame-des-Landes : or celle-ci a toujours été considérée comme un élément essentiel du projet.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pays de la Loire. La pression monte autour du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement