logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/28699/obligation-demploi-des-handicapes/

SDIS
Obligation d’emploi des handicapés
Delphine Gerbeau | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles RH | Publié le 21/01/2010

Les Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) peuvent comptabiliser au titre de leurs obligations d'emploi de travailleurs handicapés l'ensemble des sapeurs-pompiers professionnels bénéficiant d'une affectation non opérationnelle en sus de ceux bénéficiant des projets de fin de carrière.

Comme tous les employeurs publics qui emploient au moins vingt agents à temps plein ou équivalent, les SDIS sont soumis à l’obligation d’emploi de 6 % de personnels handicapés, en application du décret n° 2006-501 du 3 mai 2006.

Dans le secteur privé, il est prévu une minoration de la contribution due par les employeurs lorsque ceux-ci emploient des salariés occupant des emplois nécessitant des aptitudes physiques particulières. Celle-ci n’est pas prévue dans le régime applicable au secteur public. Or, s’agissant des SDIS, l’attention du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales a été appelée sur les conséquences financières liées à l’obligation de cotisation au fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), dans le cas où leurs effectifs en personnels ne comprendrait pas 6 % de travailleurs handicapés.

En effet, les 39.200 sapeurs-pompiers professionnels, employés en majorité par les SDIS, dont les statuts relèvent des cadres d’emplois de la fonction publique territoriale, doivent satisfaire à des conditions d’aptitude médicale. En outre, ne pouvaient être intégrés aux effectifs déclarés au fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), que les sapeurs-pompiers reclassés sur un poste non opérationnel, au sens strict de l’article 72 de la loi de modernisation de la sécurité civile, créant le projet de fin de carrière. Or, la majorité des reclassements des sapeurs-pompiers inaptes se fait sur des postes adaptés mais conservant une fonction opérationnelle comme par exemple les opérateurs des centres de traitement de l’alerte – centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CTA-CODIS). À la demande du ministre de l’intérieur, le ministre du budget t vient d’accepter un assouplissement qui, par circulaire du 26 octobre 2009, a été porté à la connaissance des services départementaux d’incendie et de secours. Ceux-ci pourront désormais comptabiliser au titre de leurs obligations d’emploi de travailleurs handicapés l’ensemble des sapeurs-pompiers professionnels bénéficiant d’une affectation non opérationnelle en sus de ceux bénéficiant des projets de fin de carrière.

REFERENCES