Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

« Des sapeurs-pompiers volontaires encadreront les centres de secours » s’inquiète Sébastien Delavoux (CGT)

Publié le 21/10/2014 • Par Martine Doriac • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

sebastien delavoux
Caroline Delavoux
Dans un entretien au Club Prévention-Sécurité, l’animateur du collectif CGT des agents des Services départementaux d’incendie et de secours (Sdis), Sébastien Delavoux, fait le point sur la réforme de la filière, l’évolution statutaire ou encore la réforme territoriale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les sapeurs-pompiers CGT étaient absents du congrès de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) qui s’est déroulé début octobre à Avignon. Pourquoi ?

Des sapeurs-pompiers adhérents de la CGT étaient présents. Mais nous n’avions pas de stand.

Nous avons un litige avec la Fédération des sapeurs pompiers. Nous lui reconnaissons son rôle social mais pas son rôle politique. Elle prétend représenter tous les sapeurs-pompiers. Or, pour nous, elle n’est pas représentative et joue sur une ambiguïté. Elle affirme officiellement représenter les sapeurs-pompiers volontaires tout en disant qu’elle représente l’ensemble des sapeurs-pompiers urbains et ruraux. C’est une difficulté car nombre d’intérêts divergent.

Quel bilan tirez-vous de la réforme de la filière ?

Nous avons dénoncé le protocole de 2012 car il était signé par la FNSPF. C’est la première fois qu’une association signait pour l’ensemble des sapeurs-pompiers professionnels.

Sur le fond de la réforme, notre opinion n’a ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Des sapeurs-pompiers volontaires encadreront les centres de secours » s’inquiète Sébastien Delavoux (CGT)

Votre e-mail ne sera pas publié

Prédiction

22/10/2014 06h02

Depuis fort longtemps on a compris que le système allait changer . En effet qu’une association ou Fédération (SEULE !!) puisse dicter les règles au Ministère de l’intérieur et que l’on rejette les avis des syndicats qui à mon avis sont les seuls à pouvoir représenter les SPP puisqu’ils sont issus des urnes, cela jette le trouble sur la légalité des décisions.
Que les volontaires soient payés c’est bien ! sans charges et sans impôts est scandaleux puisque le gouvernement les traite comme des travailleurs mais des travailleurs au noir ! le travail dont le gouvernement veut faire la chasse alors qu’il est aujourd’hui le plus grand employeur.
Pour moi et devant la cour de Bruxelles l’Etat français est hors jeu et il le sait mais ne veut rien savoir car ça l’arrange. Il ne discute qu’avec la Fédération des Sapeurs Pompiers qui ne dépend pas d’élection ! Il fait en sorte de favoriser le volontariat ! On ne parle pas de Bénévolat mais de volontariat. Et en remerciement pour services rendus les responsables de la Fédération (tous colonels d’ailleurs!) sont nommés préfet de sécurité ou de région. J’ai honte de cette façon dont le gouvernement a organisé les choses alors que sur le terrain se sont les syndicats qui en prennent plein la tête alors que le ministre de l’intérieur ne les reçoit que pour la paix sociale mais ne tient pas compte de leur avis.Mais il faut être stupide pour maintenir cet état de fait, car bientôt les pompiers ne seront plus professionnels et lorsque les dérapages et accidents arriveront on étouffera les affaires mais peut-être qu’il y aura des morts et on se retournera contre qui : La Fédération ? (qui dirige) le ministre de l’intérieur? (qui dicte la mise en application) les Sapeurs Volontaires? (pas suffisamment formés) le préfet ? (responsable de la sécurité à l’échelon régional)ou le directeur départemental ? (qui réalise les recrutements) ou contre tout le monde à la fois ?

Curieux

22/10/2014 09h20

Le titre de votre article n’est pas très en phase avec le texte.
Que la CGT soit rassurée, la situation où des Chefs de centre SPV dirigent des SPP existe déjà dans de nombreux départements et de centres de secours.
« L’apartheid » auquel se livre bon nombre de sapeurs-pompiers professionnels est lamentable. Rappelez-vous seulement qu’il y a en France en moyenne 8 sapeurs-pompiers volontaires (dans mon Dpt 9) pour 1 sapeur-pompier professionnel.
je laisse la CGT vérifier!

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement