Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Débat public pour le projet éolien des «Deux-Côtes»

Publié le 16/10/2009 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Saisie, le 24 août dernier, par la Compagnie du vent, filiale de GDF-Suez spécialisée dans l’installation de parcs éoliens, la Commission nationale du débat public (CNDP) vient d’annoncer que le projet de parc éolien off-shore dit «des Deux Côtes» fera l’objet d’un débat public en 2010.

Prévu à 14 km des côtes, au large du Tréport et du Hourdel, entre la Picardie et la Haute-Normandie, ce parc de 70 km2 comptera 141 éoliennes (de cinq mégawatts chacune) et générera une puissance totale de 705 MW. De quoi, selon la Compagnie du vent, approvisionner en électricité quelque 900.000 personnes. Durant le chantier, l’entreprise estime pouvoir créer 2.000 emplois et une cinquantaine pour en assurer la maintenance.
L’exploitation du site devrait générer quelque 8,5 millions d’euros de taxes, qui alimenteront notamment un fonds de soutien aux activités maritimes de pêche et de plaisance.

En 2006, la Compagnie du vent avait déjà tenté d’obtenir le permis de construire de cette ferme éolienne. La préfecture maritime avait opposé son veto au projet, des mines sous-marines datant de la seconde guerre mondiale ayant été repérées sur la zone.
S’il voit le jour, le projet des «Deux Côtes», qui représente un investissement de 1,5 milliard d’euros, sera le plus important projet éolien off-shore français. Il a été déclaré d’intérêt national par le gouvernement.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Débat public pour le projet éolien des «Deux-Côtes»

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement