Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Paroles d'élus

« La sécurité, c’est un bouquet de dispositifs à appliquer sans excès ni dogmatisme », Gilbert Thiel, adjoint au maire de Nancy

Publié le 15/10/2014 • Par Pascale Braun • dans : Actu experts prévention sécurité

Gilbert Thiel
P. Braun
Six mois après les élections municipales, le Club prévention sécurité a voulu donner la parole aux nouveaux élus en charge de la sécurité. L'occasion pour eux de revenir sur leurs premiers pas, d'exprimer leurs opinions et de faire un premier bilan des orientations retenues. Cette semaine, dans le cadre de notre série "Paroles d'élus", l'ancien juge antiterroriste, Gilbert Thiel, devenu adjoint au maire de Nancy (sans étiquette) chargé de la sécurité, répond à nos questions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vous êtes en fonction depuis mars dernier. Six mois après votre entrée en fonction, quel regard posez-vous sur ce métier d’élu en charge de la sécurité ?

Ancien juge, j’ai exercé un métier qui m’a mis en contact avec la délinquance, le crime et le terrorisme. Je ne suis donc surpris ni par l’ampleur, ni par la difficulté de la tâche.

Etre élu en charge de la sécurité, c’est un métier qui demande du sang-froid et de la vigilance. Tout n’est pas prévisible. Les faits divers, les poussées de violence ne connaissent pas de préavis. Dans ces circonstances, il me semble important de réduire au maximum l’exposition médiatique. J’entends bien la nécessité de s’exprimer lorsque l’on est en charge de l’administration de la vie de la cité, mais cela n’implique pas une réactivité de tous les instants, faute de quoi on deviendrait inaudible. Il existe un réel antagonisme entre celui qui exerce la fonction de responsable de la sécurité et la communication. Le faire savoir ne doit pas s’exprimer avant ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La sécurité, c’est un bouquet de dispositifs à appliquer sans excès ni dogmatisme », Gilbert Thiel, adjoint au maire de Nancy

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement