Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Gestion

Réduire ses délais de paiement, un choix payant

Publié le 21/10/2014 • Par Fabienne Proux • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Musée des beaux-arts de Dijon
Musée des beaux-arts de Dijon F. Jay
Certaines collectivités locales s’organisent pour que leurs fournisseurs soient payés en moins de trente jours. Un gage de bonne gestion comptable évitant de devoir acquitter des intérêts moratoires, mais aussi une façon de soutenir les entreprises.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Respecter les délais de paiement imposés par la réglementation (30 jours, soit 20 jours pour les collectivités et 10 pour la trésorerie générale), voire les réduire en deçà du délai légal, fait partie des préoccupations majeures de certaines collectivités locales.
Le conseil général de la Vendée, lauréat 2014 de la première édition du Prix national des délais de paiement, annonce 13 jours de délai global de paiement (DGP), contre une moyenne nationale de 23 jours. Depuis 2012, Abbeville (24 100 hab., Somme) a réduit ses délais passant de 30 à moins de 20 jours. Désormais, le conseil général de l’Ain paie ses fournisseurs à 19 jours contre 21 en 2011. Au cours des cinq dernières années, Dijon (151 700 hab.) et la communauté d’agglomération du Grand Dijon (24 communes, 251 200 hab.) ont ramené à 20 jours leur DGP.

Soutien à l’économie locale – La maîtrise des délais de paiement peut, parfois, échapper aux collectivités locales, tel est le cas de Lisieux (21 400 hab. ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Références

La réglementation. Afin de payer le fournisseur titulaire d’un marché public, l’acheteur public (l’Etat, les établissements publics administratifs, les collectivités territoriales et les établissements publics locaux) ne peut pas, sous peine de payer des intérêts moratoires, dépasser 30 jours. Le décompte se fait à réception de la facture qui vaut demande de paiement. En cas de retard de paiement, l’entité publique paie des intérêts moratoires calculés en fonction du nombre de jours de retard et une indemnité de 40 euros pour frais de recouvrement.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réduire ses délais de paiement, un choix payant

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement