Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

PLF 2015

Face à la baisse des dotations, les élus de banlieues demandent un effort supplémentaire à l’Etat

Publié le 10/10/2014 • Par avec l'AFP Hugo Soutra • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, Actualité Club finances, France

Les élus de l'association "Ville et Banlieues" ont réclamé jeudi 9 octobre 100 millions d'euros supplémentaires à l'État pour les communes les plus en difficultés concernées par la politique de la ville. Ce renfort de la péréquation permettrait, selon eux, de compenser la baisse des dotations aux collectivités et ainsi de pouvoir combattre "les processus de ségrégation sociale et ethnique" dénoncés par Manuel Valls.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le projet de loi de finances 2015 dévoilé par l’Etat prévoit une baisse des dotations aux collectivités territoriales de 3,7 milliards par an jusqu’en 2017, dont 1,45 milliard supportée par les communes. Parallèlement, la dotation de solidarité urbaine (DSU), aide que reçoit une partie des 700 communes concernées par la politique de la ville, sera relevée de 1,55 à 1,67 milliards d’euros pour l’année 2015.

Pas à la hauteur, juge Ville & Banlieue. Cette association d’élus de villes populaires a salué « l’effort de péréquation » mené par l’État pour compenser la baisse de ses aides dans ces territoires. Mais elle le considère « néanmoins comme insuffisant », selon un communiqué, publié jeudi 9 octobre. Ses membres « estiment que pour permettre aux villes pauvres de voir la baisse des dotations compensée il faudrait ajouter 100 millions d’euros sur la péréquation ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Face à la baisse des dotations, les élus de banlieues demandent un effort supplémentaire à l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement