Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Sport

Les clubs professionnels doivent-ils continuer à vivre au crochet des collectivités territoriales ?

Publié le 03/10/2014 • Par Pascal Weil • dans : Actu expert acteurs du sport, France

Vieux serpent de mer, l’attribution des subventions aux clubs sportifs professionnels revient à l’ordre du jour. Directement visées, celles des collectivités aux clubs de football de Ligue 1, que des sénateurs veulent aujourd’hui interdire. La perspective que d’autres disciplines puissent être concernées suscite des réserves parmi les élus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les collectivités doivent-elles continuer à financer le « sport business » ? Pour certains sénateurs, il est grand temps d’en finir avec le versement de subventions des collectivités aux clubs professionnels dont elles assurent aujourd’hui, selon eux, le fonctionnement.

Dans le collimateur, les clubs de football professionnels de Ligue 1, considérés comme les grands bénéficiaires : 17 millions de subventions publiques en 2011/2012, l’équivalent d’environ 850 000 euros par club en moyenne, selon un rapport du Sénat, d’avril 2014 (1).

Fin des subventions de fonctionnement – Pour mettre fin à cette manne publique, une proposition de loi visant « à rénover les rapports entre les collectivités territoriales et les clubs professionnels et à moderniser le modèle économique du sport professionnel » (2), a été déposée le 9 juillet, par le sénateur de l’Isère Michel Savin (UMP).
Un texte dont l’ambition est de « tirer toutes les conséquences de l’émergence d’un nouveau « sport business » financé ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club acteurs du sport pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les clubs professionnels doivent-ils continuer à vivre au crochet des collectivités territoriales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

TansonHenri

05/10/2014 08h05

Il y a une question que je me pose, c’est de savoir si cette réforme est envisagée dans les autres pays de l’Union européenne?
Cette réforme proposée est, pour une fois à mon sens, une réforme normale pour notre président normal. Par contre, elle ressemble furieusement aux autres réformes que notre gouvernement (?) est en train de mettre en place comme celles concernant les professions réglementées. Si on les analyse un peu, elles sont motivées par une recherche hypothétique (pour certaines) d’économies pour l’Etat. Et c’est parce que l’économie de notre pays est en mauvais état qu’elles sont mises en œuvre. On peut se dire que c’est « grâce » au fait que notre économie soit si misérable que l’Etat se permet de réformer la totalité de notre société, en libéralisant un grand nombre de secteurs économiques en les ouvrant à la concurrence libre et sauvage IMPOSÉE par Bruxelles et le traité de Lisbonne. Pour le plus grand intérêt de la France et des Français? Euh, non, ce n’est pas le but avoué des traités, c’est dans l’intérêt du marché… C’est là que ça m’ennuie. Mais je dois être le seul.
Que notre société soit en train de se « détricoter », ne semble pas gêner grand monde… Quand je dis « détricoter » je pense « désintégrer ». Au plus nous aurons perdu tout ce qui faisait notre spécificité de Français, au plus facilement nous serons intégrables, et intégrés dans cette merveilleuse Union européenne… Mais je dois être complotiste à voir des volontés globales derrière chaque événement particulier…

Commenter
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement