Développement durable

Agenda 21 : les collectivités répondent aux attaques de la Cour des comptes

| Mis à jour le 07/10/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

La Cour des comptes demande une remise à plat des agendas 21. Voire un abandon pur et simple du dispositif. A Besançon, à Orléans, ou bien sûr au Comité 21, on défend le bilan d’un outil toujours pertinent pour structurer une politique de développement durable.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« La valeur ajoutée des agendas 21 n’est pas toujours chiffrable. C’est un outil de dialogue et de contractualisation à-même de mobiliser les acteurs du territoire autour d’objectifs collectifs », estime le Comité 21.
Soutenant les démarches engagées par les collectivités, ce réseau des acteurs du développement durable défend son bébé. Il n’a pas apprécié le référé de la Cour des comptes envoyé cet été aux ministères de l’Écologie et de l’Intérieur et rendu public le 25 septembre.

Ayant évalué une trentaine d’agendas 21, la Cour dénonce leur grande hétérogénéité de méthode et de contenu. Elle regrette par exemple que 40 % du lot seulement aient été reconnus par le ministère de l’Écologie « au terme d’un processus peu sélectif ». Selon la Cour, les collectivités qui se lancent n’organisent pas toujours de concertations dignes de ce nom et oublient fréquemment de définir des indicateurs de résultats.

Un outil concret  – Adjointe au maire chargée du développement durable à Orléans, Stéphanie Anton compare volontiers la démarche à une norme telle que ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Références

La politique de promotion des agendas 21 locaux, Cour des comptes, 25 septembre 2014

Commentaires

1  |  réagir

02/10/2014 09h24 - Leroux Jacky

Bonjour,

Nous lisons : Les collectivités répondent aux attaques le la Cours des Comptes !! Pensez-vous que les agents qui travaillent à la CC soient des idiots ? Pensez-vous qu’ils ne savent pas lire entre les lignes ? Les remarques soulevées sont justifiées, et à l’inverse des collectivités, elle n’a pas à se justifier, elle note les problèmes et les écarts, et le signifie bien sûr. rappelons que la Cour des Comptes n’a pas de pouvoir Judiciaire, et d’aucuns pourraient dire…A quoi sert t-elle donc alors ? Certes, mais c’est tout de même peu le  » Médiapart  » de notre société. et c’est tant mieux.

Cdt

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP