logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/279101/la-ville-de-narbonne-place-la-tranquillite-publique-en-premiere-ligne/

SÉCURITÉ PUBLIQUE
La ville de Narbonne place la « tranquillité publique » en première ligne
Sylvie Brouillet | Actu experts prévention sécurité | Publié le 02/10/2014 | Mis à jour le 01/10/2014

Le maire de Narbonne et son premier adjoint, élus en mars 2014, prennent directement en mains la « Direction à la tranquillité publique » créée fin septembre dans le nouvel organigramme des services. Ils veulent faire passer la police municipale à 50 agents, la doter de caméras-piétons et programment le renforcement du réseau de vidéosurveillance, passé en mode « actif ».

« La sécurité est un axe fort du mandat. Nous voulons lutter contre l’insécurité réelle et contre le sentiment d’insécurité, les traiter de façon similaire », lancent le maire de Narbonne Didier Mouly et son premier adjoint Bertrand Malquier, élus sous l’étiquette Nouveau Narbonne.

Réorganisation des services – Cette formation « apolitique » a battu en mars dernier la liste de l’ancien maire PS. L’organisation des services, qui vient d’être redéfinie, traduit cette volonté : la nouvelle « Direction à la tranquillité publique » dépend directement du maire et du premier adjoint.

Confiée à Michel Ricard, ex-directeur général adjoint du pôle ressources-finances-RH (missions dépendant désormais la direction générale), la direction à la tranquillité publique regroupe la police municipale, le centre de vidéosurveillance et les risques majeurs. Des renforcements vont rapidement concerner l’effectif et les équipements. « Cela coûtera à la ville 300 000 € par an », estime le ...

REFERENCES