Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Radicalisation

Les éducateurs se forment à la compréhension des mécanismes de déradicalisation

Publié le 08/04/2016 • Par Michel Balut • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Radicalisation
Brad Pict - Fotolia
Alors que le gouvernement insiste sur la nécessité de renforcer le rôle des éducateurs dans la lutte contre la radicalisation religieuse des jeunes, les associations de prévention spécialisée ne savent plus à quelle sauce budgétaire elles vont être englouties. Financées par les départements dans le cadre de l'aide sociale à l’enfance, elles risquent de subir de plein fouet le régime minceur que s’imposent les instances départementales. Au point que certaines pourraient même déposer le bilan. Il s’agit pourtant pour les éducateurs d’un nouvel axe de travail pour lequel ils ont besoin d’être formés.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Dans ses propositions pour la prévention des dérives sectaires et fondamentalistes dans les quartiers prioritaires remises à la mi-janvier au ministre de la Ville, Patrick Kanner, l’association Ville et Banlieue rappelle qu’à l’évidence, la lutte contre la radicalisation ne pourra se mener qu’avec… des éducateurs. Il s’agit de « renforcer les ressources humaines et moyens logistiques des services de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), des services pénitentiaires, y compris ceux des aumôneries, notamment du culte musulman, mais aussi d’insertion et de probation (Spip), des services, souvent associatifs, agissant sous mandat de la justice des mineurs pour ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les éducateurs se forment à la compréhension des mécanismes de déradicalisation

Votre e-mail ne sera pas publié

sac à dos baguettes

07/04/2016 11h19

L’article donne absolument envie. Le tout est en plus vraiment très bien rédigé. Merci!

http://dzerome.over-blog.com/2016/03/des-autocuiseurs-dans-les-maisons.html

Richard Livingstone

19/04/2016 05h22

Les premiers éducateurs sont…les parents. Alice Miller et Marie-France Hirigoyen nous ont déjà signalisé les dangers de l’harcèlement moral au sein de la famillie/des relations humaines. Quand les enfants arrivent à l’âge de la puberté, il est déjà trop tard. Les éducateurs ne peuvent pas détecter tous les jeunes qui sont susceptibles à la radicalisation. Il faut être vigilent beaucoup plus tôt. Et ce n’est pas la faute des parents non plus. C’est une difficulté humaine, déjà signalisé par l’ancien philosophe Platon, repris par Spock..

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement