Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration et services publics

Captage des eaux – Procédure

Publié le 23/10/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une commune qui crée un captage d’eau potable doit organiser une enquête publique.
Exception faite de l’usage personnel d’une famille, l’utilisation de l’eau prélevée dans le milieu naturel en vue de la consommation humaine, par une personne publique (régie) ou privée (concession, affermage, etc.), est soumise à autorisation préfectorale qui détermine en même temps les périmètres de protection à mettre en place au titre de l’article L. 1321-2 du Code de la santé publique. Cet article précise que la détermination autour du point de prélèvement du périmètre de protection immédiate, du périmètre de protection rapprochée et, le cas échéant, d’un périmètre de protection éloignée est prévue dans un acte portant déclaration d’utilité publique des travaux de prélèvement d’eau destinée à la consommation humaine, mentionné à l’article L. 215-13 du Code de l’environnement.
La déclaration d’utilité publique fait partie de la procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique prévue aux articles L. 11-1 et L. 11-2 du Code de l’expropriation pour cause d’utilité publique. Ils prévoient explicitement l’organisation d’une enquête publique, préalable à la déclaration d’utilité publique, et la communication aux personnes physiques ou morales concernées des conclusions du commissaire ou de la commission chargée de l’enquête. Pour mémoire, la procédure de demande d’autorisation d’utiliser l’eau en vue de la consommation humaine ne dispense pas le pétitionnaire de l’obtention d’une autorisation ou d’un récépissé de déclaration au titre de la police de l’eau si nécessaire.

Prochain Webinaire

Numérique et services publics : saisir l'opportunité

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Captage des eaux – Procédure

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement