Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement

Le monde HLM exige de la stabilité juridique et financière

Publié le 23/09/2014 • Par Catherine Le Gall • dans : A la une, Actu expert santé social, France

logement construction
Flickr CC by sa keriluamox
Les acteurs du monde HLM, confrontés à une grave crise de la construction et à un manque cruel de moyens financiers, ont demandé à poursuivre leurs missions dans un contexte stable lors de l’ouverture du 75ème Congrès de l’USH, mardi 23 septembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’ombre du déficit public a plané sur cette matinée d’ouverture du 75ème congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH), dans un contexte où les ressources financières se tarissent et où la construction est en panne. S’il a été question, en filigrane, de solidarité et de lutte contre l’exclusion, c’est surtout le besoin d’une stabilité juridique et financière qui a été évoqué devant les représentants du monde HLM.

Gérard Collomb, le maire de Lyon, a donné le ton lors de son discours d’accueil, en présence de la Ministre du logement, Sylvia Pinel. Après avoir valorisé son bilan en matière de logement, il a regretté l’impact de la baisse des dotations sur son territoire : « Ces dernières années, le Grand Lyon avait investi 450 millions d’euros par an, mais avec la baisse de la dotation, nos projections sont plutôt de l’ordre de 250 millions d’euros par an. C’est une baisse drastique », a-t-il déclaré.
D’emblée, il a souligné le besoin de « visibilité » dont ont besoin les élus et les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le monde HLM exige de la stabilité juridique et financière

Votre e-mail ne sera pas publié

Groucho

24/09/2014 10h11

C’est bien d’accompagner le développement de logements sociaux. Encore faut-il s’interroger comme la Cour des Comptes l’a fait sur les territoires où il faut les créer.
Enfin exonérer de la taxe foncioère les nouveaux logements sociaux n’est-il pas de nature à dissuader les bailleurs privés d’investir dans l’immobilier? Ou bien, mettons en place une véritable équitée!
Certains vont affirmer que les charges qui pèsent sur le logement social sont de nature à mettre en place une différence de traitement. C’est bien peu connaître les contraintes qu’ont les bailleurs privés.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement