Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

ASSOCIATIONS

Les Uriopss veulent parler d’une seule voix dans le Grand Est

Publié le 17/03/2016 • Par Solange de Fréminville • dans : Dossier Santé Social

Equipe-cohésion-rapprochements
stockpics - Fotolia
Pour dialoguer avec leur nouvelle agence régionale de santé, les Uriopss du Grand Est ont choisi de se rapprocher. Avec pour objectif de renforcer leur expertise et de développer une culture commune.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Nous allons nous organiser pour parler d’une seule voix au niveau de chaque nouvelle grande région », indique Ronald Maire, conseiller technique de l’Uniopss (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux). À petits pas, les têtes de réseau entament un travail de réflexion sur le meilleur moyen de constituer une nouvelle instance représentative, en mesure de dialoguer avec chaque agence régionale de santé (ARS). Pas le choix ! En septembre, il faudra avoir mis en place une représentation unifiée au sein des conférences régionales de la santé et de l’autonomie.

Uriopss Grand-Est 

Les trois unions régionales de Champagne-Ardenne, d’Alsace et de Lorraine s’y préparent activement. Elles prévoient de créer fin mars une nouvelle instance, provisoirement baptisée « Uriopss Grand-Est ». « Il s’agit d’une association de préfiguration, destinée à faire évoluer l’organisation de notre réseau au niveau de la grande région », précise Thomas Dubois, directeur de l’Uriopss Champagne-Ardenne.

Cette nouvelle instance reprendra trois missions jusqu’ici dévolues aux unions régionales : faire l’analyse des besoins sociaux des usagers, rassembler et partager ces analyses ; être l’interlocuteur de l’ARS, de l’échelon régional des services de l’État et du conseil régional ; et conduire des actions collectives avec ces partenaires.

Mais il n’est pas facile de mettre d’accord des centaines d’adhérents, avec de fortes cultures régionales, des façons différentes de travailler, y compris des problèmes de leadership et d’ego, même si les Uriopss sont depuis longtemps habituées à travailler en réseau.

Rapprocher les compétences et renforcer les expertises

L’enjeu est donc de transformer une obligation en opportunité. « En rapprochant les compétences d’une trentaine de salariés, cela permettra de renforcer notre expertise. Cela nous donnera aussi la possibilité de confronter nos expériences associatives », indique Thomas Dubois. Dans cette nouvelle configuration, les Uriopss risquent de se heurter au même problème que les ARS : comment travailler dans la proximité avec les établissements ? Comment garder une attention suffisante aux spécificités territoriales ? Or, c’est l’une de leurs principales missions : apporter un appui technique à leurs adhérents, leur offrir des services juridique, financier, etc., en adaptant la réponse aux particularités de chaque établissement.

Elles ne sont pas les seules ! Tous les réseaux des secteurs sanitaire, social et médico-social sont engagés dans ce type de démarche. ­L’Unapei envisage deux scénarios, soit créer une instance de concertation entre les anciennes représentations régionales, soit mettre en place une délégation Unapei plus professionnelle au niveau de chaque nouvelle grande région. Une chose est sûre : le mécano territorial ne concernera pas que les institutions.

 

Thomas Dubois, directeur de l’Uriopss Champagne-Ardenne

« Articuler local et global »

« Hier, on téléphonait au siège de l’ARS, à Châlons-en-Champagne, ou à la délégation départementale : il y avait une simplicité d’accès, une rapidité dans la décision. Nos interlocuteurs étaient très attentifs à l’équilibre entre médicosocial et santé et facilitaient la mise en relation des acteurs des trois secteurs, sanitaire, social et médico-social pour contribuer à des actions en faveur de la santé de la population. Mais la création d’une ARS Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, qui couvre onze départements, implique un éloignement géographique du siège et une répartition des directions des politiques publiques sanitaires et médicosociales dans trois villes, Nancy, Strasbourg et Châlons. L’enjeu est de parvenir à conserver une approche transversale, décloisonnée, mais aussi à articuler une vision globale des questions sanitaires et sociales et une approche fine des spécificités territoriales, et enfin à amener les acteurs locaux à coopérer pour élaborer une prise en charge pertinente des usagers. Si on reste dans une vision trop macro, on va unifier et normaliser l’intervention. La question est aussi celle de la réactivité de cette nouvelle organisation par rapport aux décisions à prendre. »

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Uriopss veulent parler d’une seule voix dans le Grand Est

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement