Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gouvernance

Marseille simplifie son organigramme et muscle ses services

Publié le 22/12/2009 • Par Emmanuelle Quémard • dans :

Le 14 décembre, le conseil municipal de Marseille validait une importante réorganisation des services de la ville. Jean-Claude Gondard, le directeur général des services, revient sur les enjeux et les modalités de la refonte de l’administration communale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réduction du nombre des directions, mutualisation des moyens opérationnels, mobilité accrue des cadres au sein de l’administration municipale, autant d’éléments qui constituent l’armature de cette réforme, dont les détails seront présentés au personnel communal au cours de l’année 2010. Interview de Jean-Claude Gondard. 

Pourquoi la ville modifie-t-elle son organigramme ?

Toute entité administrative se doit de remettre régulièrement à plat ses structures et son organisation. Cet exercice me parait à la fois logique, sain et intellectuellement stimulant. Pour Marseille, trois éléments rendaient cette réflexion indispensable. D’abord, le nouveau mandat municipal fixe de nouvelles priorités pour la commune. Il s’agit en particulier de mettre en œuvre des politiques publiques sur des domaines stratégiques, tels que le plan climat, le programme Marseille emploi ou la redynamisation urbaine du centre-ville. Ensuite, nous sommes confrontés à la nécessité de réduire nos dépenses de fonctionnement et d’être plus efficaces sur l’emploi des moyens municipaux. Enfin, la ville doit tirer définitivement toutes les conséquences de la création, en 2001, de la communauté urbaine. Ces trois éléments nous obligent à mettre en place une administration plus souple, plus réactive et plus rationnelle.

Comment avez-vous procédé pour élaborer le nouveau dispositif ?

Nous avons travaillé sur ce dossier pendant plus d’un an. Une première phase a consisté à établir, avec les directeurs généraux et directeurs de service, un diagnostic interne des forces et des faiblesses de l’administration municipale. Un séminaire réunissant l’ensemble des cadres a permis d’élaborer les grandes lignes de la réforme à travers douze points clés. La seconde phase du processus a porté sur la mise en place de quatre groupes de travail portant sur la stratégie, l’organisation, les systèmes, et le déploiement des services. Cette réflexion a abouti à une redéfinition de l’organisation et de ses principes de fonctionnement. Elle a également permis de dessiner un nouvel organigramme.

Comment cette réflexion se traduit-elle au niveau des services ?

La réorganisation aboutit surtout à une simplification de l’administration municipale qui devient à la fois plus lisible et plus efficace. Nous passons, par exemple, de 15 à 5 directions générales qui deviennent des délégations générales en charge des grandes priorités de la mandature : éducation, culture et solidarité, ville durable et expansion, vie citoyenne et proximité, valorisation des équipements, modernisation et gestion des ressources. Les 84 directions opérationnelles sont réduites à 19. Elles devront fonctionner sur le principe de la mutualisation des moyens et du rapprochement des équipes. Cette simplification, qui s’accompagnera d’un regroupement des régies, nous permettra de redéployer certains personnels sur d’autres tâches et de mettre en œuvre un important plan de mobilité, notamment au niveau de l’encadrement. En outre, nous allons vers une plus grande responsabilisation des agents municipaux. Le pilotage des effectifs se fera à partir de contrats d’objectifs et de contrats de service.

FO menace d’une grève générale

D’ores et déjà, le syndicat Force ouvrière – majoritaire chez les territoriaux de la ville et de la communauté urbaine – brandit la menace d’une grève générale en janvier, dénonçant un « manque criant des effectifs pour assurer le bon fonctionnement du service public ».

Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Marseille simplifie son organigramme et muscle ses services

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement