Energies renouvelables

La région Languedoc-Roussillon va lancer un appel à projets pour couvrir tous ses lycées de toits photovoltaïques

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

La région Languedoc-Roussillon veut faire couvrir de panneaux photovoltaïques 1 million de mètres carrés de bâtiments, dont les lycées, par des opérateurs tiers investisseurs d’ici à 2014.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La région publiera très rapidement un appel à projets pour couvrir les toits des lycées publics du Languedoc-Roussillon de panneaux photovoltaïques raccordés au réseau électrique, ce qui représente une surface de 600 000 mètres carrés.
La collectivité choisira, dès le premier trimestre 2010, un ou plusieurs opérateurs (les lots seront géographiques). Ce seront des tiers investisseurs qui devront assumer tous les coûts d’investissement et de fonctionnement des centrales photovoltaïques (les travaux de réalisation et de raccordement au réseau, de rénovation de l’étanchéité de la toiture…). La région leur accordera une convention d’occupation temporaire de 20 ans, la durée du contrat de revente de l’électricité à EDF.

La région souhaite un panel varié d’installations, des technologies et des procédés de montage différents. Elle tiendra compte des créations d’emplois locaux et de l’implication des entreprises régionales : elle estime que l’investissement des opérateurs photovoltaïques sera de 480 millions et que 700 emplois seraient créés…

De son côté, la région touchera une redevance annuelle d’environ 6 000 euros pour un lycée. La région demande aussi que les opérateurs informent sur la production d’électricité via un panneau à affichage numérique à l’intérieur du lycée et une plateforme Internet.
Au bout de 20 ans, les centrales solaires – avec garantie de bon fonctionnement – reviendront à la région, qui pourra demander la dépose et la remise en l’état du site.

La région Languedoc-Roussillon prévoit aussi de lancer des appels à projets pour les bâtiments portuaires (elle est propriétaire des ports de Sète et de Port-la-Nouvelle) et pour ses autres bâtiments administratifs, pour une surface totale estimée à 400 000 mètres carrés. Avec les lycées, l’addition monte donc à 1 million de mètres carrés. La puissance électrique du parc régional en 2014 se chiffrerait à 100 mégawatts crête.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP