Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

L’agglomération de Cahors structure sa politique de développement économique

Publié le 22/12/2009 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Après la fusion de la Communauté de communes du Pays de Cahors avec celle de Catus qui va donner naissance début janvier à la communauté du Grand Cahors, succède la création du syndicat mixte de Cahors Sud.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La fusion du syndicat mixte de l’aérodrome de Cahors-Lalbenque (Smacala) et de celui de Cahors-Lalbenque, plus connu sous le nom du Sycala, validée le 14 décembre par le conseil général du Lot donne le coup d’envoi à une rationalisation de la politique de développement économique sur l’agglomération de Cahors.
Le 9 décembre, la communauté de communes du Grand Cahors avait adopté une délibération similaire.

Dorénavant, l’agglomération de Cahors dispose d’un outil unique de gestion des plus de 200 hectares de terrains situés dans le sud de son territoire. Le conseil général du Lot entre dans le nouveau syndicat mixte de Cahors sud avec 45% de participation contre 54,5% pour la communauté du Pays de Cahors et 0,5% pour celle de Castelnau-Montratier.

L’enjeu pour les collectivités lotoises consiste à positionner l’agglomération de Cahors, située entre Brive-la-Gaillarde (Corrèze) et Montauban (Tarn), en créant une zone d’activités économiques d’envergure régionale dans le sud du chef-lieu du département du Lot. Le syndicat mixte doit mettre fin à l’absence de gouvernance qui a prévalu à ce jour, faute de cohérence.
Sur le potentiel de 155 hectares de la zone du Sycala, seuls 32 sont occupés. Par ailleurs, en ce qui concerne le Smacala, Cahors supportait seule le déficit d’exploitation de l’aérodrome, alors qu’une autre collectivité percevait les recettes fiscales.

Régions

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agglomération de Cahors structure sa politique de développement économique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement