Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2010

Le Languedoc-Roussillon adopte un budget en légère augmentation, avec des taxes et un niveau d’emprunt stables

Publié le 21/12/2009 • Par Sylvie Brouillet • dans : Actualité Club finances, Régions

La région Languedoc-Roussillon a adopté le 18 décembre un budget primitif 2010 de 1 104,6 millions d'euros, en hausse de 1,8 % par rapport à 2009.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dépenses
Les dépenses de fonctionnement représentent 57,3 % du budget primitif 2010, à 632,8 millions d’euros et sont en hausse de 2,55 % par rapport à 2009. Les charges de personnel, quasiment 10 % du budget, se chiffrent à 110,3 millions et augmentent de 4,3 %. Les dépenses de fonctionnement « transports et communications » augmentent de 10,5 % à 125,7 millions et celles de formation de 2 % à 202,2 millions.

Les dépenses d’investissement, de 471,8 millions, augmentent de 0,9 % en 2010. 177,7 millions iront sur l’éducation (- 7,5 %) et 100,5 millions sur les transports et communications (+ 5,5 %), les deux plus gros postes.

Recettes
La région Languedoc-Roussillon reconduit en 2010 les taux des taxes sur le foncier bâti (4,86 %) et non bâti (5,37%). Grâce à la croissance des bases, la taxe foncière devrait rapporter 131,7 millions (+ 3,6 %) et la dotation de taxe professionnelle est fixée à 102 millions.
La région estime perdre 5 millions d’euros en raison de la non-prise en compte du dynamisme des bases de TP. La fiscalité directe apporte au total 21 % du budget et 233,3 millions d’euros, en progression de 2 %.

Les dotations de l’État représentent 34 % des recettes de la région (372,4 millions) et augmentent de 0,5 %. La DGF sera de 228,7 millions (+ 0,4 %), les dotations de décentralisation de 101,2 millions (- 0,2 %). Les allocations compensatrices de fiscalité locale se montent à 9,4 millions. 33,1 millions doivent venir de la contribution au développement de l’apprentissage et du fonds national de développement et modernisation de l’apprentissage.
La dotation fiscale de la TIPP apporte 12 % des recettes budgétaires et la fiscalité indirecte (taxes sur les cartes grises et modulation régionale de la TIPP) 10 %.

Le FCTVA rapportera 36,8 millions en 2010, somme en forte augmentation de 20,3 %. Enfin, 37,5 millions de « recettes diverses » viennent des fonds européens, du contrat d’objectifs et de moyens de l’apprentissage…

Emprunts et dettes
L’emprunt d’équilibre est fixé à 214 millions d’euros en 2010 (19,4 % des recettes), 4 millions de plus qu’en 2009. La part des investissements autofinancés est de 52 %. La charge de la dette (exempte de produit « toxique » selon le directeur des finances) baissera en 2010 de 13,2 % à 44,1 millions d’euros (4 % des dépenses). 26,8 millions seront utilisés pour un remboursement en capital et 15,5 millions pour le paiement des intérêts.

Régions

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Languedoc-Roussillon adopte un budget en légère augmentation, avec des taxes et un niveau d’emprunt stables

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement