Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financements

La région Centre renonce à son emprunt obligataire

Publié le 17/12/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Le conseil régional du Centre a décidé, le 16 décembre, lors du vote du budget 2010 de ne pas lancer d’emprunt obligataire comme il l’avait initialement prévu. Il créera à la place un Fonds d'investissement stratégique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Trop cher a commenté François Bonneau, président (PS) de la région, car le recours à l’épargne populaire renchérirait considérablement le coût de nos emprunts. À la place, la région va créer un « fonds d’investissement stratégique » alimenté par emprunt classique, par des banques et des collectivités pour investir prioritairement dans les projets écologiques, le social, l’économie solidaire et coopérative.

Alors que nous avons emprunté en moyenne à un taux de 3,05% en 2009, le recours à l’épargne populaire porterait ce taux à plus de 4,5%, poursuit François Bonneau, ce qui serait trop coûteux pour une collectivité comme la nôtre.
Le « fond stratégique d’investissement » sera destiné à « accompagner les projets issus de la croissance verte, liés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique et débouchant sur la création d’emplois».

Ce fonds, dont le montant n’a pas été défini, sera alimenté par un emprunt régional et des fonds privés de type Banque européenne d’investissement. Pour chaque projet, poursuit le président du conseil régional, nous réaliserons un tour de table avec des partenaires potentiels pour financer tel ou tel investissement.

Le premier financement retenu pourrait être une participation dans la future société d’économie mixte d’Issoudun (Indre) qui va racheter et exploiter 5 éoliennes. D’autres projets portant sur la réalisation de « fermes photovoltaïques » pourraient également être financés.
Le fonds devrait également permettre d’investir dans des coopératives comme la future structure destinée à fédérer les producteurs bio de la région qui alimenteront les restaurants scolaires des lycées.

Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La région Centre renonce à son emprunt obligataire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement