Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Le grand emprunt : une « bouffée d’oxygène » pour la BnF, affirme Bruno Racine

Numérisation des livres

Le grand emprunt : une « bouffée d’oxygène » pour la BnF, affirme Bruno Racine

Publié le 16/12/2009 • Par Hélène Girard • dans : France

Après l'annonce le 14 décembre, par le Président de la République, de l'affectation de 750 millions d'euros à la numérisation du patrimoine dans le cadre du grand emprunt, Bruno Racine, président de la BnF, salue la "bouffée d'oxygène".

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le président de la Bibliothèque nationale de France (BnF), Bruno Racine, a estimé, le 14 décembre, que la prise en compte du patrimoine dans le cadre du grand emprunt constitue une chance extraordinaire, par rapport aux sommes dépensées par l’institution pour la numérisation de ses collections (« six ou sept millions chaque année »).

Nous avons fait des propositions pour près de 150 millions d’euros. Par rapport aux 6 ou 7 millions que nous dépensons chaque année pour la numérisation, c’est une chance extraordinaire, a rappelé Bruno Racine. Cela nous donne la possibilité de passer à la vitesse supérieure dans tous les domaines où on n’allait pas assez vite. Comme la presse, la photographie, la gravure… Dans un contexte budgétaire difficile c’est une bouffée d’oxygène extraordinaire. Nous attendons les détails de la répartition de la somme et les modalités d’attribution, a déclaré Bruno Racine, en soulignant que la BNF souhaite faire bénéficier les autres bibliothèques des procédures qui seront mises en place.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le grand emprunt : une « bouffée d’oxygène » pour la BnF, affirme Bruno Racine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement