Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Education

Réforme des rythmes scolaires : le baroud d’honneur des maires réfractaires

Publié le 04/09/2014 • Par Stéphanie Marseille • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, France

Les cas de Marseille et de quelques autres communes mis à part, la rentrée a été moins mouvementée que prévu. L’Association des maires de France n’en a pas moins demandé, le 4 septembre, une pérennisation du fonds d’amorçage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«C’est une réforme pour les grandes villes et les villes riches. Que peuvent faire les petites communes sans centre de loisirs ? C’est une démission de l’Etat sans précédent », tonne Nicolas Dupont-Aignan, maire (DLR) de Yerres (28 900 hab., Essonne).
Tous les ingrédients d’une rentrée scolaire mouvementée étaient réunis : appel à la grève des syndicats enseignants CGT, FO et SUD, appel du SNUIPP à ne pas assurer les activités pédagogiques complémentaires, appel au boycott du mercredi matin par les « Gilets jaunes » (mouvement de parents opposés à la réforme des rythmes).

Fièvre circonscrite – D’irréductibles élus ont posé des cadenas sur les grilles des écoles à Yerres, enlevé des poignées de porte à Saint-Médard-en-Forez (1 000 hab., Loire), délivré de faux horaires aux parents à Billy- Montigny (8 200 hab., Pas-de-Calais), ou refusé de faire travailler les agents le mercredi à Levallois-Perret (64 600 hab., Hauts-de-Seine).

Marseille (857 600 ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme des rythmes scolaires : le baroud d’honneur des maires réfractaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement