Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2010

Budget en baisse pour l’AgglO d’Orléans qui réduit ses investissements

Publié le 16/12/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

La communauté d’agglomération d’Orléans a adopté le 16 décembre son budget primitif 2010 qui s’établit à 438 millions d’euros contre 475 l’an passé.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« C’est un budget de transition au niveau des recettes de TP, explique Charles Eric Lemaignen président de l’AgglO, nous avons donc voulu être prudents en maîtrisant totalement les dépenses ». Les dépenses de fonctionnement (172 millions d’euros) ne progressent ainsi que de 1% alors que les dépenses de gestion courante sont stables et que les frais de personnel du budget principal n’évoluent que de 0,86%.

Au niveau de l’investissement, les dépenses réelles sont en net recul (148 millions contre 191 en 2009) avec, en particulier, plus de 100 millions pour la réalisation de la seconde ligne de tram et d’importants crédits pour l’assainissement.

Les recettes

Pour financer ses projets, l’agglomération mise sur une fiscalité stable même si la compensation attendue de la TP (dont le taux évolue de 18 à 18,98 %) est en très légère régression (136,6 millions d’euros soit un recul de 0,15%).

Les recettes du versement transport dont le taux à été porté à son plafond restent stables (53 millions) alors que l’agglomération compte aussi sur les 7 millions de fiscalité mixte perçue sur les ménages depuis 2009.

Emprunts et dettes

Pour équilibrer ses investissements l’agglomération empruntera 74 millions, bien moins qu’en 2009 quand il avait fallu recourir à 108 millions d’euros d’emprunt rien que pour les transports.

Malgré tout l’encours de la dette devient plus pesant avec 456 millions d’euros contre 413 l’an passé et une capacité totale de désendettement qui stagne à 10,4 ans.

Mais la baisse des taux et du poids des intérêts de la dette permet de dégager une épargne disponible de 9,9 millions et donc un autofinancement stable sur 2009.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Budget en baisse pour l’AgglO d’Orléans qui réduit ses investissements

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement