Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

Les tests salivaires de détection de cannabis vont se multiplier

Publié le 28/08/2014 • Par avec l'AFP Hugo Soutra • dans : Actu prévention sécurité

alcoolemie
-
Des tests salivaires de détection de drogue vont prochainement être expérimentés sur les conducteurs automobiles dans plusieurs départements, a annoncé le délégué interministériel à la sécurité routière Jean-Robert Lopez.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un entretien au Républicain Lorrain, Jean-Robert Lopez indique qu' »à partir de cet automne on va expérimenter dans une dizaine de départements ce qu’on appelle le deuxième test salivaire. Au lieu d’aller en milieu hospitalier pour une analyse sanguine, les forces de l’ordre feront un deuxième prélèvement salivaire ».

« Il sera envoyé dans un laboratoire pour confirmer d’une façon incontestable la prise d’une substance illicite », a ajouté le délégué interministériel à la sécurité routière.

Ce test qui se présente sous la forme d’un petit bâtonnet, « devrait nous permettre de pratiquer davantage de dépistages sur le bord de la route », précise M. Lopez, en rappelant que dans 4% des cas d’accidents, l’usage de stupéfiants est le facteur principal. Dans 21 % des accidents mortels de 2013, la présence de stupéfiants chez le conducteur a été repérée.

En février, une opération de contrôle similaire, avec des tests salivaires, avait eu lieu en Polynésie française, à Papeete.

Dans un communiqué commun publié le 28 août avec la délégation interministérielle à la sécurité routière (DISR), la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) rappelle que cette expérimentation entre dans le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017, qui prévoit la simplification de la procédure de contrôle.

L’idée est de remplacer, à terme, le prélèvement sanguin par un prélèvement salivaire effectué par les forces de l’ordre, en bord de route, et directement envoyé en laboratoire. Généralisé en fonction des résultats de l’expérimentation, la MILDECA comme la DISR espèrent que cette nouvelle technique permettra d’augmenter les contrôles d’initiative des forces de l’ordre grâce au gain de temps généré par l’abandon du test sanguin de confirmation.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les tests salivaires de détection de cannabis vont se multiplier

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement