Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Décès de Christian Bourquin, président de Languedoc-Roussillon, farouche opposant à la fusion de régions

Décès

Décès de Christian Bourquin, président de Languedoc-Roussillon, farouche opposant à la fusion de régions

Publié le 26/08/2014 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Décédé d’un cancer mardi 26 août à Montpellier, le président socialiste du Languedoc-Roussillon Christian Bourquin, également sénateur (RDSE) des Pyrénées-Orientales, était un opposant farouche à la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le refus de la fusion entre Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées aura été le dernier combat politique du président de la région Languedoc-Roussillon, le Catalan Christian Bourquin, décédé mardi 26 août des suites d’un cancer du rein.
Dès le 14 juin, il avait fait voter les élus régionaux en session extraordinaire sur une motion dénonçant la fusion avec le voisin Midi-Pyrénées et avait obtenu une quasi-unanimité, tous partis confondus. « Les mariages forcés sont voués à l’échec, assurait-t-il.À Toulouse, ils parlent d’absorption et d’annexion. Je ne peux pas accepter cette façon de nous considérer. »

Il tentait parallèlement de mobiliser la population du Languedoc-Roussillon, appelée à signer un « manifeste » sur le site de la région contre cette fusion « contre-nature », « voulue par Paris sans la moindre concertation avec celles et ceux qui connaissent et font les territoires ».

« Je ne lâche rien » – Egalement sénateur des Pyrénées-Orientales, Christian Bourquin avait parallèlement mené en juillet les contre-attaques à la chambre haute.

Aujourd’hui, le Languedoc-Roussillon est le territoire le plus attractif de France, il serait insensé de le faire disparaître ! Si le Languedoc-Roussillon est par essence une région méditerranéenne, la région Midi-Pyrénées est, elle, naturellement tournée vers l’Atlantique. Ces positionnements ne sont pas que des faits historiques ou une question de réflexe identitaire. Ils sont à l’origine de politiques différentes mises en place depuis plusieurs années, de stratégies respectives qui ne peuvent pas être les mêmes.

Las, l’Assemblée nationale bloquait le 23 juillet le compteur de la carte territoriale sur 13 régions. « Je ne lâche rien, répétait pourtant l’opiniâtre élu, qui affirmait vouloir continuer le combat lors de la seconde lecture au Sénat.
La réforme territoriale doit revenir à l’automne devant le Parlement, mais Christian Bourquin ne connaîtra pas la conclusion du combat.

Fidèle de Georges Frêche – Il présidait la région Languedoc-Roussillon depuis fin 2010, date à laquelle le premier vice-président délégué aux finances a succédé sans coup férir à son mentor Georges Frêche, après la mort soudaine de celui qui dominait de sa personnalité tonitruante et écrasante la politique montpelliéraine depuis trois décennies, et la politique régionale depuis 2004.

Président, Christian Bourquin a poursuivi les mêmes grands axes que son prédécesseur : grand programme de construction et rénovation des lycées, promotion d’une marque territoriale ombrelle Sud de France pour les produits régionaux et le tourisme, maintien des « maisons » du Languedoc-Roussillon à l’étranger, don d’un ordinateur gratuit à tous les lycéens, mise en place d’un réseau de parcs régionaux d’activités économiques, de plans d’investissements sur les ports et aéroports, extension du réseau hydraulique régional, ainsi que le lancement du TER à 1 € dans tout le Languedoc-Roussillon (prévu le 5 janvier prochain).

Christian Bourquin a aussi mené une initiative plus personnelle, le lancement, à l’été 2013, du « Parlement de la mer », réunissant l’ensemble des acteurs maritimes régionaux.

Ce Catalan, amoureux de la marche et du Canigou, sillonnait infatigablement le territoire du Languedoc-Roussillon et affichait la proximité comme son leitmotiv. Elu depuis 1993 en pays catalan, il a occupé tour à tour tous les mandats locaux, qu’ils soient communaux (conseiller municipal de Perpignan puis maire du petit village de Millas), départementaux (conseiller général puis président du conseil général des Pyrénées-Orientales durant 12 ans) ou régionaux, mais aussi des mandats nationaux, comme député puis sénateur des Pyrénées-Orientales.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Décès de Christian Bourquin, président de Languedoc-Roussillon, farouche opposant à la fusion de régions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement