logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/250405/prevention-sociale-le-fipd-2013-a-confirme-un-changement-de-priorites/

PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE
Prévention sociale : le FIPD 2013 a confirmé un changement de priorités
Hugo Soutra | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 18/08/2014 | Mis à jour le 19/08/2014

Le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance (SG-CIPD) revendique un renouvellement des priorités depuis le changement d’exécutif : chiffres à l’appui, tout un pan de son rapport annuel revient sur le premier exercice financier du SG-CIPD sous la gauche au pouvoir. L’année 2013 a ainsi marqué le retour en force – toutefois moindre que les prévisions annoncées – de la prévention sociale et une diminution – néanmoins assez relative – de l’enveloppe allouée à la vidéoprotection.

La vidéosurveillance est-elle toujours la priorité de l’Etat post-mai 2012 ? De quels moyens a bénéficié la prévention sociale ? Outre revenir sur la stratégie nationale 2013-2017 et les différentes actions impulsées par les ministères (notamment ceux de la Justice, de la Ville et des Droits des femmes), le SG-CIPD confirme les engagements pris par Manuel Valls à l’époque où il siégeait Place Beauvau.

Moins de vidéo, plus de prévention sociale – « Dès 2013, une véritable réorientation de l’emploi des crédits du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) a été opérée, la part consacrée à la vidéoprotection ayant été réduite au bénéfice des actions de prévention sociale  » écrit ainsi dans son rapport annuel le secrétaire général du CIPD, Pierre N’Gahane, rattaché au ministère de l’Intérieur.

Sur les 56,5 millions du FIPD 2013, la prévention sociale a bénéficié à elle seule de 34,9 millions d’euros. Un budget amputé de 2,3 millions d’euros par rapport ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN