Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

Récolement : un inventaire stratégique pour les musées

Publié le 19/08/2014 • Par Hélène Girard • dans : A la une, Actualité Culture, France

Eric Blanchegorge
Bell
Pour l’Association générale des conservateurs de collections publiques de France (AGCCPF), la rentrée et les mois à venir s’annoncent chargés en dossiers lourds d’incidences pour l'avenir. Son président, Eric Blanchegorge, conservateur en chef et directeur des musées de Troyes (Aube), détaille pour La Gazette les enjeux. 1er volet de cet entretien : le récolement décennal, obligation légale que beaucoup de musées peinent à mettre en œuvre. Un travail qui doit être mis au service de la diffusion des collections pour Eric Blanchegorge.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le premier récolement décennal, prévu par la loi « musées » du 4 janvier 2002 se solde par un échec dans la mesure où nombre des musées n’ont pas été en mesure de respecter cette obligation légale, qui devait être remplie au plus tard le 12 juin 2014. Cette opération consiste à localiser les objets inscrits sur le registre d’inventaire du musée, à en vérifier le marquage, la documentation et l’état. Elle assure, en quelque sorte, la traçabilité des biens mobiliers des musées. Cependant, au-delà des impératifs du calendrier, cette opération se poursuit, tandis que les professionnels, les collectivités et l’Etat s’attachent à tirer les enseignements de cette première expérience. Tour d’horizon avec Eric Blanchegorge, président de l’Association générale des conservateurs de collections publiques de France (AGCCPF), conservateur en chef et directeur des musés de Troyes (Aube).


  • Le premier récolement décennal a pris fin le 12 juin 2014, sans avoir été achevé dans beaucoup de musées ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Récolement : un inventaire stratégique pour les musées

Votre e-mail ne sera pas publié

LM

20/08/2014 11h29

Bonjour,
La loi « musées » du 4 janvier 2002 ne semble plus valable (les articles abrogés). Quels sont les textes de loi en relation avec ce sujet aujourd’hui ?
Merci

Sabine Blanc

20/08/2014 12h48

Bonjour, vous trouverez plus de références légales dans cet article.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement