logo
DOSSIER : Carrière et insertion des fonctionnaires handicapés : des clés pour réussir
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/245400/un-dispositif-complet-dintegration-des-agents-handicapes-dans-laude/

Un dispositif complet d’intégration des agents handicapés dans l’Aude
Solange de Fréminville | Dossiers Emploi | Publié le 04/03/2013 | Mis à jour le 24/07/2014

En mars 2009, le conseil général de l’Aude a nommé un référent « handicap » au sein de la direction des ressources humaines pour structurer son action sur le long terme.

La première mission du référent handicap est de maintenir dans l’emploi les agents handicapés à la suite d’un accident ou d’une maladie. Il prend le relais de l’assistante sociale, qui reçoit les agents en entretien, en toute confidentialité, puis les aident dans leurs démarches auprès des institutions. Les demandes sont ensuite étudiées par la commission de reclassement, réunie tous les deux mois par la DRH.

Changement de poste – Le référent « handicap » est alors chargé de la mise en œuvre du projet : changement de poste, aménagement du lieu de travail, qui s’accompagne d’un suivi administratif et budgétaire. « L’agent handicapé signe avec la collectivité un contrat d’immersion, qui permet de cadrer la période de reclassement en précisant ses droits et ses devoirs, explique Stéphane Barthas, référent handicap. Il doit se former, s’adapter à un nouveau poste, parfois à un nouveau service. Je suis là pour l’aider, prévoir les aménagements nécessaires et suivre son intégration. » Si besoin, le référent « handicap » fait appel à des partenaires pour le transport et les repas. La collectivité s’engage de son côté à mettre tous les moyens pour réussir le reclassement . Cela peut prendre plusieurs mois.

Autre mission : le recrutement de travailleurs handicapés , en binôme avec la conseillère « mobilité ». En décembre 2010, la signature d’une convention avec le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) a permis de prévoir le financement des équipements, des formations, ainsi que des actions internes de communication sur le handicap.

Contact : Stéphane Barthas, tél. : 04.68.11.65.51.

« Le travail de préparation est primordial »

Stéphane Barthas, référent « handicap » au conseil général de l’Aude

De nombreuses personnes, à un moment de leur carrière, peuvent se trouver en situation de handicap. Il y a des pathologies lourdes, des personnes en fauteuil roulant, mais la grande majorité de ces handicaps sont peu visibles : une maladie, des troubles psychiques, une déficience sensorielle… Le travail en amont est primordial. Pour apporter à ces agents un bien-être au travail, il faut identifier leurs besoins, puis aménager leur poste et les former. Par ailleurs, il est très important de préparer les équipes qui les accueillent, de les sensibiliser aux handicaps, pour qu’elles ne se sentent pas lésées et que l’intégration se passe bien. C’est un équilibre à trouver.

CHIFFRES CLES

  • Résultat : 132 bénéficiaires en 2012, taux d’emploi de personnes handicapées de 6,87 % (3,71 % en 2005 et 4,92 % en 2009).
  • Budget : 2011-2013 : 612 438 € (FIPHFP), 100 750 € (conseil général).