Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Handicap dans la fonction publique : la formation des équipes, clé de l’intégration

Publié le 12/11/2012 • Par Maud Parnaudeau • dans : Dossiers Emploi

De la formation à la diffusion de guides en passant par le recours à des troupes de théâtre, les collectivités, avec le soutien du FIPHFP et du CNFPT, mettent en place des actions de sensibilisation des agents. Objectif : favoriser l’accueil de collègues handicapés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier Handicap dans la fonction publique : la formation des équipes, clé de l’intégration

Une charge de travail accrue pour les collègues, un investissement en temps plus important pour le manager : l’arrivée d’un agent handicapé dans un service fait rarement l’économie d’a priori négatifs. « Les freins à [cet] accueil sont souvent liés à une question de performance, à la peur que l’agent ne parvienne pas à remplir sa mission ou à atteindre les objectifs du service », constate Gabriel Rey, responsable de la mission « handicap » à la communauté urbaine de Strasbourg (Bas-Rhin).

Or, au 1er janvier 2010, la territoriale employait 5,10 % de personnes en situation de handicap, selon le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). D’où la nécessité de sensibiliser en amont l’environnement professionnel et de préparer les collectifs de travail à l’accueil d’agents en situation de handicap. En commençant par une approche générale, grâce à la diffusion de guides auprès de tous les agents, qui permettront d’expliquer les différents types de handicap de manière concrète et de présenter les mesures d’accompagnement mises en place au sein de la collectivité.

Faire appel à des troupes de théâtre spécialisées est aussi un bon moyen d’ouvrir le dialogue. Leurs prestations « permettent de mettre en lumière la problématique de l’intégration à travers des exemples concrets. Les comédiens interrogent la salle, c’est très interactif », explique Nicole Lottier, chargée de mission « RH » et référente « handicap » de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Mises en situation – Parce que les clichés et les peurs proviennent souvent d’une méconnaissance, se mettre à la place de l’autre pour mieux appréhender son handicap constitue un autre moyen de favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Au Havre (Seine-Maritime), « deux repas dans le noir ont permis de montrer à 80 agents volontaires les difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes souffrant de déficience visuelle », indique Frédérique Perré, responsable du service de prévention. Opération qui a été renouvelée avec un « café sourd » afin de découvrir une autre forme de handicap. Au conseil régional d’Auvergne, les agents travaillant avec des personnes malentendantes dans les lycées peuvent suivre des cours de langue des signes, sur la base du volontariat.

« Si ces approches ludiques contribuent à lever les tabous et à créer un climat de confiance, elles ne sont pas professionnalisantes », note cependant Corinne Ornon, responsable de la mission « handicap » au conseil général de la Seine-Saint-Denis. En particulier pour les managers de proximité et les collaborateurs les plus proches des personnes handicapées, auxquels il faudra proposer des formations spécifiques à l’intégration. « Nous allons tester une nouvelle formation avec le psychologue du travail afin de permettre aux cadres de repérer les signes d’un mal-être de la personne handicapée », indique Corinne Ornon. Au Havre, un séminaire d’une journée a été organisé afin d’apprendre à tous les encadrants à réagir et à se positionner face à la différence.

Libérer la parole – Une fois l’agent arrivé dans le service, et avec son accord, il pourra être nécessaire d’intervenir pour informer spécifiquement les membres de son équipe. Quelle attitude adopter avec ce collègue « différent » ? Quels types de déficiences se cachent derrière son handicap ? Les réponses à ces questions aideront à lever les craintes et à redélimiter, si besoin, les tâches de chacun.

Aider à lever les tabous

Poitiers ville et agglomération (Vienne) • 12 communes • 2 686 agents • 136 800 hab.

La ville et la communauté d’agglomération de Poitiers mènent un ensemble d’actions dans le cadre d’un programme baptisé « Adapactions », destiné à sensibiliser leurs agents aux situations de handicap. Une quinzaine d’affiches mettant en scène des agents, handicapés ou non, accrochées dans les locaux et utilisées dans le cadre de la communication de recrutement, ont ainsi été conçues.

« Avec le slogan On fait quoi ?” nous souhaitions valoriser notre dispositif en faveur de l’insertion professionnelle des personnes handicapées. En montrant, à travers des situations concrètes, que le handicap peut concerner chacun et qu’il est donc essentiel de le prendre en compte », indique Francis Chalard, maire adjoint délégué aux finances et au personnel de la ville (également vice-président du Grand Poitiers). La question de l’insertion professionnelle des personnes handicapées est d’ailleurs inscrite dans le schéma directeur des ressources humaines, et une personne au sein de la DRH accompagne les agents handicapés, ainsi que les services d’accueil. Toujours dans le cadre d’« Adapactions », des ateliers de sensibilisation sont organisés régulièrement, comme des repas et parcours dans le noir ainsi que des activités sportives à l’aveugle « afin de faire prendre conscience des difficultés, susciter la réflexion et lever les tabous », précise Francis Chalard.

Contact DRH, tél. : 05.49.52.35.35.

Des agents « facilitateurs » assurent l’interface

Clermont-Ferrand (Puy-de -Dôme) • 3 000 agents • 138 600 hab.

A Clermont-Ferrand, des formations professionnalisantes sont proposées aux différentes catégories d’agents amenés à travailler avec des personnes en situation de handicap. Les cadres volontaires ont ainsi pu en suivre une de deux jours, proposée par l’association Handi-sup, sur le management du handicap : conseils de recrutement, exemples d’intégration réussie, présentations des aides du FIPHFP. Une formation d’une journée, intitulée « accueillir un collègue en situation de handicap », a en outre été organisée pour les tuteurs chargés de faire le lien, dans chaque direction, entre le travailleur handicapé et le référent « handicap » de la ville.

Agents de catégorie B ou C, ceux-ci « sont des facilitateurs d’intégration, jouent le rôle d’interface. Quand un agent handicapé arrive dans le service, ils le reçoivent, l’accompagnent, le présentent à l’équipe. Ils font son nid », précise Nicole Lottier, chargée de mission « RH » et référente « handicap ». Une nouvelle formation sera dispensée aux tuteurs d’ici à la fin de l’année sur la manière d’appréhender les différents handicaps, avec l’intervention d’un médecin. Session au cours de laquelle ils rédigeront une « feuille de route » destinée à mieux faire connaître leur fonction aux chefs de service et aux autres agents.

CONTACT Nicole Lottier, tél. : 04.73.42.60.72.

Référentiels du CNFPT

Le CNFPT a développé une ingénierie et une offre de formation spécifique au handicap. Il produit des supports favorisant l’information des agents susceptibles d’être en relation avec des travailleurs handicapés, ainsi que des référentiels de formation pour sensibiliser les agents, les encadrants et les acteurs de l’insertion professionnelle.

Références

Le soutien financier du fonds d’insertion

Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) finance, au cas par cas ou par le biais de conventions, des aides techniques et humaines afin de favoriser le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.
Dans ce cadre, il peut soutenir des actions de formation, d’information et de sensibilisation collectives des agents susceptibles d’être en relation avec les travailleurs handicapés.
Il peut aussi financer la formation à la fonction de tuteur, la définition de la stratégie de formation ou d’information visant le personnel en relation avec les agents handicapés, ainsi que les supports de communication développés ou utilisés pour ces actions.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Handicap dans la fonction publique : la formation des équipes, clé de l’intégration

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement