Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Sport

Les collectivités se hissent sur le podium du Tour de France

Publié le 24/07/2014 • Par Hugo Soutra • dans : A la une, Actu expert acteurs du sport, France

Passage du Tour de France à Saint-Fargeau dans l'Yonne en 2009.
Passage du Tour de France à Saint-Fargeau dans l'Yonne en 2009. Flickr CC by sa JPC24M
Course cycliste mythique, le succès populaire du Tour de France ne se dément pas malgré le poids des polémiques et des années. Participant, y compris financièrement, à l'organisation de la Grande Boucle, les collectivités territoriales en profitent pour valoriser leur territoire et en tirer des bénéfices économiques, sociétaux et communicationnels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Et si le vrai gagnant du Tour de France 2014 n’était ni Vincenzo Nibali ni le groupe Amaury et sa filiale dédiée à l’organisation de compétitions sportives ASO ? Bien que sollicitées financièrement, les collectivités territoriales traversées par la Grande Boucle revendiquent, elles aussi, leur maillot jaune.

Un ticket d’entrée conséquent – Faire partie des 36 villes-étapes, sélectionnées parmi les 250 candidatures reçues chaque année par Amaury Sports Organisation (ASO), se monnaye. Pour accueillir une arrivée du 101ème Tour de France, les communes ont dû verser la somme de 100 000 euros hors taxes.

Un tarif ramené à 60 000 euros pour un départ, et 55 000 pour une journée-repos. Mis à part les Grands départs pour lesquels il faut compter là plusieurs millions d’euros, ASO ne fait pas de surenchère en fonction du nombre de postulants, du niveau de richesse des institutions, de l’avancée de l’épreuve, ou des financements croisés lorsque concours de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club acteurs du sport pendant 30 jours

J’en profite
4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités se hissent sur le podium du Tour de France

Votre e-mail ne sera pas publié

Antigone2014

25/07/2014 02h58

L’idée que le Tour soit un trait d’union entre les villes et les campagnes me plaît beaucoup en ces temps de sacralisation à outrance du fait métropolitain.
Cependant le droit d’entrée et les capacités hôtelières indispensables à distance raisonnable du départ ou de l’arrivée n’interdisent-ils pas les étapes aux villages de campagne si bien mis en valeur par les images ?
Comme il était écrit dans le Monde il y a un contraste saisissant entre la beauté des paysages filmés dans la journée et la laideur des zones où sont logés les équipes et les suiveurs.
Pour autant comment faire autrement ?
Le Tour est en tous cas un élément essentiel de promotion du territoire France à l’étranger ! Au fait l’Etat y contribue-t-il et à quelle hauteur ?

murakami

25/07/2014 05h40

Je ne regarde plus le tour de FRANCE depuis que Lance ARMSTRONG a été déchu de ses titres suite aux affaires de dopage.Les efforts demandés aux cyclistes , suite à la pression médiatique et la logique du sensationnel, sont inhumains et malheureusement encouragent le dopage pour pouvoir toujours repousser les limites.Alors quel est l’intérêt pour une collectivité de financer une épreuve « sportive » truquée et régulièrement secouée par des scandales? faire connaître son département ? espérer des retombées économiques? De là à utiliser le TOUR de FRANCE comme outil de propagande pour sensibiliser le public à la disparition des Départements, je trouve le procédé douteux.Le département aurait du communiquer avant de s’apercevoir qu’il est un échelon superflu, se transformer pour s’adapter aux mutations qui sont devenues inévitables plutôt que d’essayer de résister de façon grotesque.

Hisbergue Lionel

26/07/2014 01h00

Bonjour,je travaille a la communauté de communes de Valvert du Clain située a Saint Georges les Baillargeaux,lieu de passage du tour de France 2014.Le jeudi 26 juin les routes d’accès pour aller travailler ont été fermées,ce qui nous a empechés d’aller travailler.Je trouve anormal que nous subissions les désagréments causées par cette course(suppression de notre journée de travail par un jour de congé)sachant tout l’argent que génère cette course.Je ne trouve pas normal que ça soit nous qui en payons les conséquences.Cordialement Lionel

fafan

05/08/2014 09h05

A lire

Commenter
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement