[BILLET] URBANISME

Réseaux : les collectivités gardent la main !

| Mis à jour le 03/07/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

savoieleysse - Fotolia

L'autorité compétente peut refuser de délivrer un permis de construire sollicité pour un projet qui exige une modification de la consistance d'un réseau public ou lorsque des travaux de modification du réseau ont été réalisés sans son accord. C'est ce que vient de rappeler le Conseil d'Etat, réaffirmant fermement dans cette affaire les prérogatives des collectivités en matière d'urbanisme.

En l’espèce, le maire de la commune de Champcella ( Hautes-Alpes ) avait refusé le permis de construire sollicité pour l’édification d’une bergerie en zone agricole. Un refus fondé sur l’absence de desserte du terrain d’assiette par le réseau public d’alimentation en eau potable.

Selon l’article L.111-4 du code de l’urbanisme, lorsque, compte tenu de la destination de la construction ou de l’aménagement projeté, des travaux portant sur les réseaux publics de distribution d’eau, d’assainissement ou de distribution d’électricité sont nécessaires pour assurer la desserte du projet, le permis de construire ou d’aménager ne peut être accordé si l’autorité compétente n’est pas en mesure d’indiquer dans quel délai et par quelle collectivité publique ou quel concessionnaire de service public ces travaux doivent être exécutés.

Cependant, le propriétaire de la bergerie avait formé un recours pour excès de pouvoir contre le refus du maire, en s’appuyant sur le fait que les travaux de desserte avaient déjà été réalisés. Ainsi, la commune s’est en quelque sorte trouvée devant le fait accompli : une extension de quatre cents mètres du réseau d’eau potable avait été réalisée, sans que la commune ait eu l’occasion de se prononcer préalablement sur l’exécution de ces travaux et la capacité du réseau à supporter cette extension.

Le Conseil d’Etat se livre à une interprétation juridique qui affirme la compétence de principe de la commune en matière d’autorisations concernant les réseaux. Il rappelle que le code de l’urbanisme poursuit un but d’intérêt général : éviter à la collectivité publique ou au concessionnaire d’être contraints, par le seul effet d’une initiative privée, de réaliser des travaux d’extension ou de renforcement des réseaux publics et garantir leur cohérence et leur bon fonctionnement. Le juge ajoute qu’en aucun cas une modification de la consistance de l’un des réseaux publics, notamment du réseau public de distribution d’eau, ne peut être réalisée sans l’accord de l’autorité administrative compétente.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Nouvelles règles pour le traitement des biodéchets

    Le traitement biologique des biodéchets produits par les ménages et collectés par la collectivité doit répondre à une réglementation qui a évolué en 2018. Le retour au sol du résidu obtenu relève soit d’une logique « produit » (normalisé ou ...

  • Dix lauréats pour les Trophées de l’ingénierie territoriale

    Dix Trophées de l’ingénierie territoriale ont été remis, mardi 20 novembre, sur le salon des Maires et des collectivités locales. Ce prix est coorganisé par les magazines Techni.Cités et la Gazette des communes, avec les soutiens de FluksAqua, Suez et Eurofins ...

  • Les espaces verts, atout santé des villes

    Chaque euro investi dans les espaces verts et la végétalisation de la ville est un gain pour son attractivité. C’est aussi une baisse de plusieurs pathologies... Avec chaque mètre carré de nature gagné sur l’asphalte, le bien-être et la santé mentale des ...

  • Agences de l’eau : un manque de moyens face aux défis de l’eau, de la biodiversité et du climat

    La question du financement des agences de l'eau a été au cœur des débats d'un colloque organisé le 15 novembre à Lyon et qui avait pour thème "L'eau et le changement climatique". L'occasion pour les présidents des 7 comités de bassin de pointer le manque de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP