logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/241588/le-jour-de-carence-a-bien-eu-un-impact-mais-les-arrets-longs-progressent/

ABSENTÉISME
Le jour de carence a bien eu un impact, mais les arrêts longs progressent
Agathe Vovard | A la une emploi | A la Une RH | Actu Emploi | France | Toute l'actu RH | Publié le 02/07/2014

L’impact du jour de carence, supprimé depuis le 1er janvier dernier, sur la survenance d’arrêts de travail courts, envisagé en 2012, semble se confirmer, conclut une étude de Sofcap rendue publique mardi 1er juillet 2014. D'un autre côté, la part des arrêts longs continue de progresser.

arrets-courts-une [1]

arrets courts [2]

Le nombre d’arrêts de courte durée a bel et bien baissé, notamment ceux de 1 jour. D’une manière générale, les arrêts sont majoritairement courts (50 % d’entre eux durent moins d’une semaine). A noter également : ils sont plus fréquents mais moins graves dans les grandes collectivités que dans celles à effectif plus réduit. Ainsi, dans les collectivités de 150 agents ou plus, la fréquence des arrêts est 2,5 fois plus importante que dans les structures de moins de 10 agents. En revanche, la durée s’élève à 30 jours pour les petites collectivités contre 17 pour les plus grandes.

Plus fréquents mais moins graves dans les grandes collectivités – En résumé, dans les petites collectivités, on observe plutôt des profils d’agents qui ne s’absentent jamais mais qui ont des durées d’arrêts plus longs. Alors que dans les grandes collectivités, la tendance est plutôt : de nombreux arrêts, beaucoup d’agents qui s’arrêtent mais pour des durées très courtes.

frequence [3]

L’étude de Sofcap aborde aussi la question du contrôle médical. La très grande majorité des arrêts qui ont été contrôlés sont justifiés (70 %). Les arrêts non justifiés, permettant une reprise immédiate du travail de l’agent, ne représentent en outre que 4 % de l’ensemble. En revanche, un quart des contrôles (25 %) n’est pas réalisé du fait des agents eux-mêmes, en raison de leur absence, d’un refus de contrôle ou d’une adresse erronée.

controle medical [4]

23 jours d’arrêt – Par ailleurs, fait inquiétant et lourd d’enjeux pour les collectivités, la part des arrêts longs continue de progresser en 2013 (+ 14 % depuis 2008). La durée moyenne d’arrêt en maladie ordinaire augmente ainsi de 32 % en six ans, pour atteindre 23 jours d’arrêt en 2013. Et cette hausse s’est fortement accentuée en 2012 et 2013.

Les agents les plus âgés sont ceux qui subissent des durées d’arrêt plus longues, « un indicateur important dans un contexte de vieillissement de la population active et de recul de l’âge de départ à la retraite », soulignent les auteurs de l’étude. Les plus de 40 ans représentent ainsi près des trois quarts des agents malades.

Pour lutter contre l’absentéisme, « les principaux leviers d’action sont connus et reposent notamment sur la gestion des ressources humaines, le management et la motivation, la gestion des métiers et des compétences, les démarches de prévention, une politique active de retour et de maintien dans l’emploi, l’aide au reclassement, la prévention de la pénibilité des métiers et le renforcement du suivi des absences », conclut l’enquête.

REFERENCES