logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/24102/les-jeunes-en-tres-grande-difficulte-hesitent-a-suivre-le-parcours-trace/

SOCIAL
Les jeunes en très grande difficulté hésitent à suivre le parcours TRACE
La Rédaction | France | Publié le 15/03/2000

L’objectif de 60 000 jeunes inscrits au programme Trace d’ici 2000 devrait être atteint. Cette prévision, établie par la députée Hélène Mignon, rapporteur d’une communication sur ce dispositif destinée aux 18 – 25 ans en très grande difficulté, s’appuie sur un premier bilan au 31/12/1999, qui fait état de 43 000 jeunes effectuant ce parcours d’insertion. Mais les missions locales et les PAIO rencontrent des difficultés pour mobiliser les jeunes en très grande difficulté pour au moins 2 raisons. Les jeunes n’ont pas le réflexe de s’adresser aux structures spécialisées et ils manifestent des réticences à s’inscrire dans un parcours d’insertion long (maximum de 18 mois). Ce n’est pas la seule explication, reconnaît Hélène Mignon: « Il faut bien convenir que ceux pour qui les problèmes de réinsertion sont les plus lourds « effraient » parfois les intervenants institutionnels qui redoutent de ne pouvoir aboutir (…) et non pas toujours les moyens de les accueillir ». Depuis la promulgation de la loi contre les exclusions, 45 missions locales nouvelles ont été créées et 460 postes supplémentaires ont été cofinancés par l’Etat et les collectivités.